Défense: Sarkozy exhorte les industriels français à s'allier

le
0
L'État, client et actionnaire des groupes d'armement, est prêt à intervenir.

Offensif. Nicolas Sarkozy n'a pas mâché ses mots, lundi, lors de son discours inaugural au Salon de l'aéronautique, qui s'est ouvert au Bourget. Le chef de l'État a exhorté les industriels français à «relever le défi de la mondialisation » et à coopérer davantage. «Nous allons encourager les regroupements qui permettent de renforcer nos champions industriels », a-t-il déclaré.

«Les guéguerres franco-françaises doivent cesser dans la bonne humeur et sur la base du volontariat, et si ce n'était pas le cas, cela se ferait toujours dans la bonne humeur mais sur la base d'instructions. La concurrence est trop rude, les enjeux sont trop urgents. Il faut décider, décider maintenant et faire des choix », a-t-il insisté. L'État peut actionner des leviers étant à la fois client principal et actionnaire de la quasi-totalité des entreprises de défense: Safran (30,2%), Thales (27%) et EADS (15%). Le gouvernement presse Safran et Thales de trouver un accord sur un é

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant