Défense : Londres redoute le livre blanc français

le
0
La Grande-Bretagne soutient l'opération au Mali, mais s'inquiète des futures coupes budgétaires imposées au ministère français de la Défense.

En 2011, pour faire tomber le régime de Kadhafi, Paris et Londres avaient agi main dans la main. L'opération franco-britannique, permise par le retour de la France dans le commandement intégré de l'Otan et par la signature des accords de Lancaster en 2010, avait, à l'époque, été considérée comme un modèle d'intervention militaire au sein d'une Europe se désintéressant des questions de défense.

Deux ans plus tard, le rapprochement des défenses française et britannique scellé à Lancaster fait toujours l'objet de sommets et de visites. Celle qu'a rendue jeudi à Paris le ministre britannique de la Stratégie pour la sécurité internationale a largement été consacrée au Mali. «L'opération française a suscité une certaine admiration à Londres. Les objectifs annoncés ont été rapidement atteints», commente Andrew Murrison.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant