Défense : 34.000 postes supprimés entre 2014 et 2019

le
0
INFOGRAPHIE - Le document, qui fixe l'ambition stratégique de la France et la trajectoire financière du budget des armées, prévoit la suppression de 34.000 postes et sanctuarise la dissuasion nucléaire. » L'armée de terre, principale victime des restrictions budgétaires

Pour ses auteurs, le Livre Blanc se veut un exercice de «vérité et d'ambition». «Il faut sortir du déni de réalité», souligne le ministère de la Défense. En résumé: afficher un projet que la France peut financer. Ni plus, ni moins. Cela dans un budget contraint. Ce sera aux députés de trancher en votant la nouvelle Loi de programmation militaire (LPM) 2014-2019 qui sera présentée d'ici à la fin juillet. Elle sera le fruit de nombreux arbitrages. Là seulement seront connus les budgets par armée et la répartition de l'effort notamment en terme d'emploi.

o Un budget de 179,2 milliards d'euros sur 6 ans (2014-2019)

Hors pension, le budget est fixé à 179, 2 milliards (en eu...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant