« Défendons nos petites folies ! »

le
0
« Défendons nos petites folies ! »
« Défendons nos petites folies ! »

En période de soldes, on craint parfois de sombrer dans la surconsommation. Michel Lejoyeux, qui dirige le département psychiatrie et addictologie aux hôpitaux Bichat et Maison- Blanche, nous rassure.

 

A partir de quel moment tombe-t-on dans l’achat compulsif ?

MICHEL LEJOYEUX. On parle d’achat compulsif quand une personne accorde à un objet un pouvoir qu’il n’a pas comme celui de vous faire entrer dans le club des riches avec un simple pull de marque. Tant qu’on s’offre des articles parce qu’on en a besoin, il n’y a pas matière à s’inquiéter. Le problème commence lorsqu’on achète uniquement dans l’espoir que l’objet nous procure de nouvelles émotions ou modifie le regard de nos amis sur nous. Bref, lorsqu’on utilise l’emplette comme un antidépresseur. Parce que le plaisir est toujours suivi de déception.

 

Comment éviter de tomber dans ce travers ?

Par nature, les soldes génèrent un climat de frénésie. Tout le rôle du marketing est de vous faire croire que, si vous attendez, vous risquez de passer à côté d’une occasion d’économiser de l’argent. Or, la vitesse n’est pas bonne conseillère. Pour éviter les achats inutiles, mieux vaut ne pas seulement se concentrer sur le rabais indiqué sur l’étiquette mais s’interroger sur ce qu’on attend vraiment de l’achat. Est-ce que j’achète un appareil à raclette parce que je n’en ai pas ? Ce qui est une bonne démarche. Ou parce que j’espère qu’il va m’attirer de nouveaux amis, ce qui est évidemment faux…

 

La meilleure prévention, n’est-ce pas de fuir les magasins ?

Quand on est un vrai toxicomane de l’achat qui érotise chaque passage en caisse, peut-être. Mais ce sont des cas très rares. Aujourd’hui, la médecine a tellement médicalisé les émotions qu’on finit par se demander si on n’est pas malade mental dès qu’on se fait un petit plaisir ! Certes, il ne s’agit pas de se ruiner pour des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant