Décrochage scolaire en maths : tout savoir sur une étude inédite en France

le , mis à jour à 08:20
0
Décrochage scolaire en maths : tout savoir sur une étude inédite en France
Décrochage scolaire en maths : tout savoir sur une étude inédite en France

Le gong retentira à 10 heures précises. Les résultats de l'étude internationale TIMSS, sur le niveau en mathématiques des écoliers d'une soixantaine d'Etats dans le monde, sont rendus publics ce mardi matin.

 

Que signifie TIMSS ?

TIMSS est l'acronyme de « Trends in mathematics and science study » (étude sur les tendances en mathématiques et en science). Cette enquête est menée tous les quatre ans depuis vingt ans par une association scientifique à but non lucratif, créée en 1958 et basée au Boston College (Etats-Unis). Le même groupement de chercheurs mène une autre enquête, appelée PIRLS (programme international de recherche en lecture scolaire) sur les aptitudes des enfants en lecture.

 

De par sa longévité et par son ampleur, TIMSS est considérée comme l'une des études les plus significatives sur la performance des systèmes scolaires. Mais elle reste moins connue en France que Pisa (Programme international pour le suivi des acquis), la publication trisannuelle de l'OCDE sur les niveaux d'éducation des enfants de 15 ans, dont la prochaine édition sur les sciences sera dévoilée dans une semaine.

 

Pourquoi la France participe-t-elle ?

C'est la première fois que la France participe à l'enquête TIMSS, pour les enfants de CM1. Jusqu'ici, pour des questions de budget (ces collectes de données sont réalisées à la charge des pays participants), l'Education nationale et son département d'études et statistiques avaient concentré leurs efforts sur la réalisation des enquêtes Pisa. La France n'avait prêté qu'une fois seulement son concours à TIMSS, en 1995, pour les seuls élèves de lycée en filière scientifique.

 

EN SAVOIR PLUS

>> En maths, les Anglais nous battent à plate couture

 

Comment est menée l'étude ?

TIMSS n'est pas un sondage, mais un véritable test de niveau. Pas moins de 600 000 élèves à travers le monde, en Europe, en Amérique, au Moyen-Orient et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant