Décret Trump : pays après pays, de nombreux passagers privés de voyage aux Etats-Unis

le , mis à jour à 21:14
0
Décret Trump : pays après pays, de nombreux passagers privés de voyage aux Etats-Unis
Décret Trump : pays après pays, de nombreux passagers privés de voyage aux Etats-Unis

Le décret du président américain Donald Trump interdisant l'entrée aux Etats-Unis de ressortissants de sept pays majoritairement musulmans (Iran, Irak, Libye, Somalie, Soudan, Syrie, Yémen) sème la pagaille et a des effets à travers le monde, où des passagers se sont vu interdire d'embarquer.

 

En France. Air France a indiqué dimanche avoir refusé d'embarquer quinze personnes vers les Etats-Unis depuis la signature du décret Trump. Ces passagers sont des ressortissants des sept pays mentionnés dans le décret «mais cela ne veut pas dire qu'ils venaient forcément de ces pays», a précisé un porte-parole. «Personne n'est bloqué à Paris, on a pris les dispositions nécessaires pour réacheminer ces personnes à leur point d'origine», a-t-il indiqué. Air France a prévu de prévenir les passagers par courriel ou SMS sur les nouvelles règles, leur éviter de prendre un vol et de se voir refuser une fois arrivés à Paris l'embarquement à bord d'un vol Air France pour les Etats-Unis.

 

 

Choses vues au départ pour NYC #MuslimBan pic.twitter.com/2OlCxiz97K

— Julia Vergely (@Julia_v) 29 janvier 2017

 

 

Dimanche soir, la compagnie aérienne a précisé dans un communiqué qu'elle était tenue de se «conformer aux exigences d'entrée des pays qu’elle dessert et n’est à ce titre pas autorisée à embarquer, en connaissance de cause, des passagers pour une destination dont l’accès leur est interdit». Air France ajoute qu'elle «ne fait que se conformer aux règles internationales qui régissent le transport aérien, qu’elle est tenue de respecter». Toutes les autres compagnies opérant des vols à destination des Etats-Unis ont procédé de la même manière

 

 Air France a prévu de prévenir les passagers par courriel ou SMS des nouvelles règles.

 

Aux Etats-Unis. Des dizaines de passagers, entre 100 et 200 selon le quotidien New York Times, ont été interpellés à leur arrivée dans les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant