Découvrez les meilleurs projets de promoteurs

le
0

Restructuration urbaine, maisons individuelles, bureaux et centre commerciaux... la fédération des promoteurs immobiliers vient de décerner ses prix nationaux aux plus beaux projets de l’année. Voici notre sélection.

Les bâtisseurs ont leurs nouvelles Pyramides. La treizième édition de ce concours organisé en deux étapes (en régions puis au niveau national) par la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), a permis de récompenser pas moins de neuf catégories de construction cette année. Aux côtés de la traditionnelle Pyramide d’or qui va à la réalisation la plus emblématique de l’année, la présidente de la FPI, Alexandra François-Cuxac, a souhaité que soient récompensés l’innovation industrielle, la mixité urbaine, ou encore l’immobilier commercial. Quant au public, il a également eu son mot à dire avec le lancement d’un Prix du grand public, pour lequel les internautes ont pu voter en ligne. Les prix ont été remis à Nice, le 15 juin, et voici quelques lauréats retenus par Le Figaro immobilier.

«Gare du Sud», à Nice, Pyramide d’or

Cette co-promotion entre Vinci immobilier et Icade promotion englobe un vaste réaménagement urbain en plein cœur de ville, sur pas moins de 2 hectares. Sur le site de la gare du célèbre «Train des Pignes» (reliant Nice à Digne-les-Bains), le bâtiment historique est conservé et accueillera derrière sa façade une médiathèque de 2000 m² et sous sa halle historique des commerces et restaurants. Et tout autour s’organise un vaste programme urbain mixte combinant logements sociaux (51 au total) et logements libres (67) ainsi qu’une résidence étudiante de 182 chambres, sans oublier un cinéma multiplex de 9 salles et un parking de 750 places dont 500 places publiques. Un projet qui se donne pour ambitieux d’apporter modernité et dynamisme à ce quartier.

«Esprit Paris 17» a séduit le grand public

Dans le quartier du 17e arrondissement parisien en pleine évolution, le promoteur Sully promotion a voulu respecter la façade parisienne classique tout en apportant des formes et des matériaux modernes. Résultat: un immeuble de 24 appartements, construit entre deux immeubles mitoyens où se mêlent grandes baies vitrées en aluminium, larges bow-windows et balcons suspendus au-dessus de la rue. Et pour finir de séduire les acheteurs, les constructeurs ont soigné la hauteur sous plafond (2,85 mètres) et conçu un intérieur lumineux (jusque dans les salles de bains dont une majorité disposent de fenêtres).

Les villas Neventi au Rheu (Ille-et-Vilaine) primées pour l’innovation industrielle

Ce projet de 13 maisons individuelles, baptisé Villa Neventi a été conçu par Lamotte promoteur et Investeam pour s’installer dans la commune du Rheu, en Bretagne. La particularité innovante qui a séduit le jury c’est que cet ensemble modulaire et industrialisé comprenant 6 T5, 5 T4, et 2 T4 avec patio est réalisé à partir de containers maritimes.

Le quartier du Pont d’Issy, prix de la Mixité urbaine

L’aménageur, promoteur et concepteur Sefri-Cime a été primé pour son travail sur le nouveau quartier du Pont d’Issy à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine). L’ensemble des bâtiments qui le composent présente des volumes originaux notamment avec ses porte-à-faux et ses doubles terrasses audacieuses. On trouve sur place à la fois l’ensemble de bureaux Aquarel (30.000 m²), la tour Helice (47.000 m² de bureaux et 716 m² de commerces) et les immeubles Haute définition et Haute définition II abritant 46 logements sociaux et 151 logements en accession.

Ces réalisations comptent également se distinguer par leurs performances environnementales entre recours à la géothermie ,panneaux solaires et végétation plantée sur les façades sans oublier deux «potagers d’altitude» et un jardin au sommet qui promet d’être agréable été comme hiver grâce à sa conception bioclimatique.

La Halle Debat-Ponsan, à Bordeaux, primée pour l’immobilier d’entreprise

Seule opération tertiaire du moment en bord de Garonne, la Halle Debat-Ponsan s’appuie sur la réhabilitation par Eiffage immobilier de l’ancienne Halle des abattoirs de Bordeaux, datant de 1938. Le bâtiment initial avec sa voûte de béton de 175m de long est conservé pour accueillir 4500 m² de commerces de proximité et de restaurants. Dans son prolongement seront construits trois nouveaux bâtiments proposant 10.500m² de bureaux, 2000 m² de commerces, un hôtel 4 étoiles de 166 chambres avec restaurant et espaces de séminaires, ainsi qu’un parking souterrain de 149 places.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant