Découvrez les départements les plus en manque de maisons de retraite

le
1

INFOGRAPHIE - Un site spécialisé s'est penché sur l'offre et la demande de lits en maison de retraite médicalisée. S'il y a globalement une pénurie, certains départements sont dans une situation plus critique que d'autres.

Le constat est clair: notre pays manque globalement d'hébergements disponibles dans les maisons de retraites médicalisées, les Ehpad (pour Établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes), mais il faut nuancer la situation selon le département où l'on recherche. Le site logement-seniors s'est penché sur les 8000 maisons de retraite médicalisées du pays pour dresser un état des lieux. On y apprend notamment que le tarif moyen d'hébergement en Ehpad s'élève à 1810 euros par mois dans le privé contre 1708 euros dans le public, alors que la retraite moyenne s'élève à 1322 euros. Par ailleurs 3 occupants sur 4 sont des femmes et la durée moyenne de résidence dans ces établissements est de deux ans et demi.

» Lire aussi - C'est en France qu'on investit le plus dans les maisons de retraite

Comme le rappelle l'association de consommateurs UFC-Que Choisir, le délai d'attente avoisine les 8 mois en moyenne pour les Ehpad publics, leurs homologues privés étant plus chers mais avec des délais moindres. Avec l'allongement de la durée de la vie et le vieillissement de la population, il faudrait doubler le nombre de lit disponible d'ici 2040 si l'on souhaite conserver la moyenne actuelle de 10 lits pour 100 personnes de plus de 75 ans. Un objectif qu'il sera bien difficile de tenir sachant que le fossé ne cesse de se creuser.

Trois demandes pour une offre

À raison de 557.461 lits disponibles, un département moyen en compte 5688, sachant qu'un établissement moyen compte près de 70 lits. Parmi les départements les moins biens lotis, c'est-à-dire où l'offre est faible alors que la demande est importante, l'étude de logement-seniors distingue les Alpes-Maritimes, la Meurthe-et-Moselle, la Manche, la Mayenne et le Loir-et-Cher. À eux cinq, ces départements totalisent 18% de la demande nationale alors qu'il ne pèse que 5% de l'offre. Plus de trois demandes pour une offre dans ces départements accueillant bon nombre de personnes âgées.

À l'inverse, certains départements connaissent une offre supérieure à la demande. C'est le cas notamment du Nord, du Maine-et-Loire, du Rhône, du Bas-Rhin ou de la Vendée. Voir notre infographie interactive pour les détails.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sidelcr1 il y a 5 mois

    Plutôt crever !!