Découvrez les 22 projets sélectionnés pour «Réinventer Paris»

le
1

EN IMAGES - Parmi 815 candidats, la mairie de Paris vient de désigner les 22 lauréats de son concours d’aménagement. Le Figaro Immobilier vous fait de découvrir ces réalisations qui vont modifier la capitale à l’horizon 2020.

Difficile d’obtenir le silence dans le vaste hall du Pavillon de l’Arsenal, où plusieurs centaines de personnes attendent de découvrir les 22 projets lauréats de l’opération «Réinventer Paris». La maire de Paris Anne Hidalgo commence donc son discours dans un léger capharnaüm! «C’était une initiative un peu folle... au départ. Il fallait donc un maire un peu fou pour la réaliser», commence-t-elle, avant de relever que «l’engouement s’est traduit en engagement, quelle que soit la couleur politique.» Architectes, urbanistes, promoteurs, starts-up, industriels, ou incubateurs se sont réunis autour de ce projet.

Ce concours «marathon» en plusieurs étapes a pris fin. Au départ, plus de 800 candidatures avaient été déposés suite au lancement en novembre 2014 de cet «appel à projets urbains innovants» destiné à dessiner le Paris de demain. La liste des 75 finalistes retenus l’été dernier a donc encore été épurée, pour ne retenir que les «meilleurs.» «Pour faire de Paris une ville conquérante et optimiste, et non pas noyée sous la nostalgie», selon les mots de madame la maire. Paris est-elle noyée sous la nostalgie? En tous cas, les projets retenus sont effectivement novateurs!

1341 logements dont 675 sociaux

«Ces messieurs de la commission du Vieux Paris doivent être ravis», s’amuse un homme à la sortie de la présentation. Une manière de dire, qu’effectivement, les projets proposés vont quelque peu altérer le visage actuel de la capitale. Aquaponie, habitat participatif, biofaçades, fermes urbaines, espaces de co-fooding, co-working ou co-living, campings urbains... Tout ceci sur des sites variés, qui oscille entre la construction neuve ex nihilo à deux pas du périphérique, jusqu’au quartier latin et la transformation d’un vieil hôtel particulier en «Philantro-Lab».

«Indiscutablement, la ville de Paris cherche à faire évoluer la façon dont les décisions les plus importantes sont prises. Penser un urbanisme du XXIe siècle, au sein duquel le digital, l’environnement, l’économie circulaire et les nouvelles formes de travail s’insèrent harmonieusement et efficacement», se réjouit l’entrepreneur français Gilles Babinet, membre du jury. Et ce n’est pas fini. «Après avoir réinventé Paris, nous réinventerons la Seine», s’est enthousiasmée Anne Hidalgo. Chaque chose en son temps!

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sibile le mercredi 3 fév 2016 à 18:53

    quand on voit les horreurs que la Mairie a fait construire dans le 18e .....