Découvrez comment et où vivent les Français en 4 graphiques

le
0

INFOGRAPHIE - Selon l’Insee, près de 58% des Français sont propriétaires. Et la France métropolitaine compte 33,9 millions de logements dont 3 millions de résidences secondaires. Le point en quatre graphiques

Même si la crise du logement fait toujours parler d’elle, depuis près de 30 ans, le nombre de logements augmente régulièrement en France, gagnant en moyenne 1% par an selon l’Insee. On compte actuellement - au 1er janvier 2014 selon le dernier pointage - 33,9 millions de logements sur le territoire métropolitain contre 24 millions seulement en 1983.

Mais comment sont utilisés ces logements? Selon l’Insee, 83% sont des résidences principales, 9% des résidences secondaires et 8% de logements vacants. Même si les résidences secondaires n’ont plus vraiment la cote aujourd’hui, les Français étant plus sensibles, crise oblige, à leur coût d’entretien, leur part est restée relativement stable tout au long de cette période. Les logements vacants, eux, ont diminué un temps avant de revenir rigoureusement à leur niveau de 1984.

Les Français ont bel et bien un tempérament de propriétaires. Et il se confirme au fil des années. La part des propriétaires a ainsi nettement progressé depuis 1984 où elle s’affichait à moins de 52%. Désormais, elle flirte avec les 60% mais la proportion stagne précisément à 57,7% depuis 2010. Parmi ces propriétaires, environ 30% sont des accédants selon l’Insee, c’est à dire qu’il n’ont pas fini de rembourser leur emprunt. Alors que la proportion de ces accédants avait fortement augmenté dans les années 80, elle a baissé, particulièrement au cours des années 2000.

La part des propriétaires sans charge de remboursement s’est, elle, sensiblement accrue passant de 27,6% en 1984 à 41% aujourd’hui. Avec la poussée des propriétaires, la proportion des ménages locataires s’est logiquement réduite dans les années 80 avant de se stabiliser ces dernières années. En 2014, on comptait 17,4% de locataires dans des logements sociaux contre 21,9% dans le parc privé. Des proportions stables depuis le début des années 1990.

Quant à la répartition géographique des logements, elle montre le poids de la capitale qui concentre 16% des résidences principales du pays. Évidemment, les résidences secondaires y sont moins présentes (5%). Elles se trouvent principalement dans les communes rurales à 44%, la maison de campagne mérite toujours son nom!

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant