Découverte du squelette d'un soldat tué à Waterloo

le
0
Découverte du squelette d'un soldat tué à Waterloo
Découverte du squelette d'un soldat tué à Waterloo

WATERLOO, Belgique (Reuters) - Le squelette d'un soldat tué d'une balle dans la poitrine lors de la célèbre bataille de Waterloo a été retrouvé par des archéologues près de deux siècles après les combats qui marquèrent la défaite de Napoléon.

La dépouille de ce soldat, probablement britannique, aurait pu rester encore pendant des années à quelque 500 mètres de la ligne de front sans les travaux de réaménagement du site et le projet de construction d'un parking pour le bicentenaire de la bataille, qui sera célébré en 2015.

"On a compris que c'était quelque chose d'exceptionnel", explique Dominique Bosquet, des services archéologiques de Wallonie. "C'est un soldat, il a été découvert probablement sur le lieu de sa mort."

La bataille de Waterloo, le 18 juin 1815, marque la défaite finale de l'empereur Napoléon Bonaparte face aux forces alliées du duc de Wellington et de l'armée prusse dirigée par Gebhard von Blücher. Quelque 30.000 soldats auraient été tués à Waterloo, site situé à 16 km au sud de Bruxelles.

Philip Blenkinsop, Marine Pennetier pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant