Découverte d'un marqueur universel du cancer

le
0
Une molécule, retrouvée dès le stade précoce dans onze cancers fréquents, ouvre de nouvelles perspectives pour le dépistage.

Depuis des décennies, les chercheurs sont à l'affût d'une molécule unique facilement détectable (par exemple à partir d'une prise de sang), qui signerait l'existence d'un cancer au stade précoce de manière à mettre en place un traitement rapide, dont on sait qu'il améliore quasiment toujours le pronostic de cette maladie. Pour l'instant, malgré bien des tentatives et des espoirs, un tel test n'a pas encore été mis au point. Mais cette semaine, dans la prestigieuse revue américaine The New England Journal of Medicine, une équipe de chercheurs de l'Inserm dirigée par Nicolae Ghinea (Unité 955) en collaboration avec celle d'Aurelian Radu, de l'école de médecine du Mont-Sinaï à New York, fait part de résultats très intéressants en la matière.

Ces scientifiques ont pu montrer, à partir de 1 300 malades atteints de onze cancers différents à divers stades de la maladie, que tous portaient une marque biologique commune. Les tumeurs de tous ces patients présentaien

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant