Découvert autorisé : comment ça marche, comment le négocier ?

le
0

Le découvert bancaire survient lorsqu'un compte est débiteur. Un découvert autorisé d'une certaine somme peut être accordé par la banque. Il peut être éventuellement négocié.

Le découvert autorisé : rappel

Lorsqu'un compte bancaire est débiteur, il ne peut plus honorer les différentes dépenses contractées par le titulaire du compte : prélèvements automatiques, retraits de liquide, paiements par carte, etc. On parle alors de découvert bancaire. La souscription d'un compte est généralement assortie d'un découvert autorisé, permettant de maintenir le fonctionnement du compte débiteur, jusqu'à un certain seuil de découvert et pendant une période donnée. Ce découvert autorisé peut être d'une centaine d'euros ou de quelques milliers d'euros, selon les cas et les profils financiers des clients.

Négocier son découvert autorisé

Il est souvent possible de personnaliser le montant de son découvert autorisé. Néanmoins, la somme sera relative à la stabilité financière du titulaire du compte. Ainsi, des revenus réguliers et une bonne tenue du compte, avec des découverts rares et de faible montant, sont préférables pour négocier.

Le conseiller pourra proposer un découvert autorisé, si la solvabilité en cas de problème est avérée.

Le découvert : une tolérance

Le découvert est une tolérance de la part des banques et non un droit légal. Un découvert entraîne donc des frais. De plus, l'annulation du découvert autorisé peut survenir sans préavis sur décision de la banque.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant