Décollecte 2011 : les grandes sociétés de gestion françaises éprouvées

le
0
(NEWSManagers.com) - D'une année à l'autre, le classement des sociétés de gestion en Europe en fonction de leurs encours fait preuve d'une belle inertie. Surtout pour les " paquebots" . Ainsi, les cinq établissements affichant les actifs gérés les plus importants au 31 décembre 2010 conservent, dans le même ordre, leurs places douze mois plus tard. Pour autant, l'évolution des souscriptions nettes durant l'année 2011 au sein de chaque société de gestion a été sensiblement différente, comme le révèle une étude de Morningstar (*).


Avec 196 milliards d'euros d'actifs sous gestion, JP Morgan figure en tête du classement et devance BNP Paribas (162 milliards), UBS (139 milliards), Amundi (123 milliards) et Blackrock (118 milliards). Mais JP Morgan a réussi a consolider sa première place en collectant 11 milliards d'euros en 2011 tandis que BNP Paribas et Amundi ont maintenu leur classement malgré des rachats de 21 milliards et 17 milliards respectivement. Par comparaison, UBS a enregistré des sorties nettes " relativement" limitées de 3 milliards et Blackrock a collecté 5 milliards.


D'autres sociétés de gestion n'en diront pas autant. Avec des encours gérés de 64 milliards d'euros, HSBC a chuté de la onzième place au classement 2010 (avec 80 milliards) à la dix-septième place fin 2011, et ce, en ayant subi au passage une décollecte nette de 14 milliards. Des établissements ont cependant nettement progressé dans le classement d'une année à l'autre. Union Investment, par exemple, qui figurait à 21ème place fin 2010 (57 milliards d'euros d'actifs gérés) s'est retrouvé propulsé à la dixième place du classement avec 83 milliards d'euros d'encours. Et ce, en dépit de rachats nets de 3 milliards d'euros. Pour sa part, BNY Mellon passe de la 19ème place fin 2010 (62 milliards d'euros d'actifs sous gestion) à la 15ème place fin 2011 (73 milliards d'euros) en ayant collecté en net... 11 milliards d'euros en 2011. Enfin, autre évolution remarquable : Pimco (51 milliards fin 2010 et 63 milliards fin 2011) passe de la 25ème place à la 20ème en un an, en enregistrant au passage 9 milliards de souscriptions nettes.

L'étude de Morningstar qui détaille aussi ?sous forme d'estimations - les établissements ayant le plus et le moins collecté en net au cours de l'année dernière a également déterminé que Franklin Templeton a enregistré les rentrées nettes les plus importantes en 2011 (14 milliards d'euros). On notera toutefois que les collectes nettes sont rapidement restées à des niveaux relativement concentrés dans le classement. Et beaucoup plus modestes. Ainsi, de la onzième place par exemple, jusqu'à la seizième position, les rentrées nettes ont été d'environ deux milliards. Et de la 17ème jusqu'à la vingtième place, ces montants ont été divisés par deux (un milliard d'euros).


Enfin, dans le classement des sociétés ayant enregistré les plus fortes décollectes, BNP Paribas et Amundi figurent en tête de liste. Mais plusieurs autres sociétés de gestion françaises n'ont pas été épargnées non plus. Carmignac Gestion (-7 milliards), Crédit Mutuel (-6 milliards), Natixis (-5 milliards) et Société Générale (-4 milliards) se retrouvent ainsi parmi les plus pénalisées.


(*) L'univers d'étude de Morningstar porte sur les fonds ouverts (hors mandats, fonds dédiés...) domiciliés en Europe. Morningstar exclut également les fonds de fonds / FCPI-FIP / Master Feeder / ETF


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant