Deco annonce la fin de sa carrière

le
0
Deco annonce la fin de sa carrière
Deco annonce la fin de sa carrière

Anderson Luis de Souza, plus connu sous le nom de Deco, dit stop. Le milieu de terrain offensif de Fluminense (Brésil) a annoncé ce lundi la fin de sa carrière sportive à l'âge de 35 ans. « Avec beaucoup de tristesse et de peine, j'annonce la fin de ma carrière professionnelle, a-t-il déclaré dans un communiqué. Les dernières minutes jouées mercredi avec Fluminense seront les dernières de 17 années passées sur le terrain comme joueur de football. » Le Brésilo-Portugais (né d'un père portugais et d'une mère brésilienne) aura marqué le 21eme siècle de son empreinte. Véritable meneur de jeu du FC Porto de Jose Mourinho, vainqueur successivement de la Coupe UEFA en 2003 et de la Ligue des Champions en 2004 (ndlr : il sera nommé homme de la finale et terminera deuxième du classement du Ballon d'Or derrière Andreï Shevchenko), le natif de Sao Bernardo do Campo a laissé une trace dans tous les clubs où il est passé. « La classe mondiale », affirmera le technicien portugais lorsqu'il s'agira d'évoquer le talent de son joueur. C'est d'ailleurs sous la houlette du « Special One » qu'il vivra sa plus belle année. Avec en point d'orgue une finale avec le Portugal lors de l'Euro 2004. Car c'est avec la sélection lusitanienne qu'il décidera d'évoluer. Un choix qui fera parler.

Comme un poisson dans l'eau au Barça

Notamment Luiz Felipe Scolari, sélectionneur du Brésil, puis du Portugal. « Je pense que l'une de mes plus grosses erreurs, en tant que sélectionneur du Brésil, est de ne pas avoir pris Deco, expliquera-t-il. Maintenant que je suis au Portugal, je suis content de ne pas l'avoir fait. » Une année brillante qui lui vaut l'intérêt grandissant du FC Barcelone. Moyennant 15 millions d'euros et Ricardo Quaresma dans la balance, Deco rejoint le club catalan dirigé par Franck Rijkaard. Le technicien néerlandais en fait rapidement sa pièce essentielle, sa plaque tournante. Deco impose sa technique, sa vision du jeu et sa qualité de passes hors du commun. Et régale Samuel Eto'o et Ronaldinho de caviars. « Il est le baromètre de notre saison, quand il est en forme la qualité de jeu augmente, quand il ne l'est pas l'équipe dans son ensemble joue moins bien », assurera l'entraîneur catalan. Associé à Xavi et le Mexicain Rafael Marquez au milieu de terrain, le Portugais fait vite l'unanimité. Il remporte alors deux titres de champion d'Espagne et une nouvelle Ligue des Champions en 2006. Une performance rare qui lui vaudra le respect des plus grands. « Deco ne parle pas beaucoup mais quand il le fait tout le monde l'écoute », confiera Lionel Messi.

Une expérience manquée à Chelsea

La même année, Deco n'est pas loin de la consécration en équipe nationale. Après avoir sorti les Pays-Bas et l'Angleterre, le Portugal tombe en demi-finale face à la France, et termine à la quatrième place de la Coupe du Monde 2006. La suite est malheureusement plus compliquée. Contrarié par les blessures, le joueur de 35 ans décide de rejoindre Chelsea contre dix millions d'euros en 2008. Un moyen de relancer une carrière qui commence à s'essouffler. Sa première saison est décevante, les Blues ne terminent qu'à la troisième place de Premier League et échouent en demi-finale de la Ligue des Champions face au Barça. Deco est même expulsé en phase de poules contre la Roma. La saison suivante, le Portugais n'est plus forcément titulaire sous les ordres de Carlo Ancelotti. Michael Ballack, John Obi Mikel et Franck Lampard composent le milieu de terrain des Blues, auteurs du doublé championnat-Cup. En 2010, Déco comprend qu'il n'est plus le bienvenu et rompt son contrat avec Chelsea. La fin de sa carrière, le Portugais décide de la passer à Fluminense où il gagne deux fois le championnat. Fin mars, il avait été contrôlé positif au furosémide avant d'être blanchi en juin. Le seul petit accroc d'une carrière riche.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant