Déclin du blé turc

le
1

Commodesk - Les changements climatiques en Anatolie se traduisent par une réduction des quantités de blé produites depuis deux ans, d'après l'association turque des exportateurs OAIB.

Alors que le ministère de l'agriculture a prévu une hausse de la production 2011-2012  à 17,5 millions de tonnes (18 millions de tonnes selon l'USDA), les exportateurs tablent au contraire sur une baisse des volumes, à 15 millions de tonnes.

La Turquie a exporté 15 milliards de dollars de produits agricoles en 2011, avec notamment des exportations de farine de l'ordre de 2 millions de tonnes, en direction de l'Indonésie et de l'Afrique, dans le cadre de programmes alimentaires des Nations unies.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • earth1st le lundi 29 oct 2012 à 14:53

    Comme d'hab., privatisation des bénéfices, collectivisation des pertes : les bénéfices pour ceux qui ne payent pas les coûts de leurs émissions de CO2, les pertes pour les agriculteurs qui voient leur rendement chuter. Pour affiner, faudrait connaître les volumes d'intrants pour la production de blé en Turquie afin de leur attribuer une part de la production de CO2. Le rendement à l'hectare (Source FAOSTAT) étant inférieur à la moyenne mondiale, on peut considérer que "c'est pas pire".