Décision reportée sur un éventuel rapprochement entre Orange et Bouygues Telecom

le
0
Décision reportée sur un éventuel rapprochement entre Orange et Bouygues Telecom
Décision reportée sur un éventuel rapprochement entre Orange et Bouygues Telecom

Le suspense va se prolonger encore quelques jours autour d'un éventuel mariage entre les opérateurs Orange et Bouygues Telecom après l'annonce jeudi de la prolongation jusqu'au week-end des discussions entre l'opérateur historique et le groupe industriel Bouygues.A l'issue de conseils d'administration qui se sont tenus mercredi soir, les deux entreprises ont estimé que "les discussions n'étaient pas suffisamment avancées" pour prendre une décision avant ce jeudi, date butoir initiale pour l'issue des négociations, et se sont accordé quelques jours supplémentaires.Orange a précisé qu'il "réunira(it) son conseil d'administration pour examiner le résultat de ces discussions d'ici le (dimanche) 3 avril"."Il reste un peu de travail, voire beaucoup de travail. Ce délai ne présage pas, pour l'instant, de l'issue des négociations, mais dans tous les cas, elles ne devraient pas aller au-delà" du week-end, a-t-on indiqué à l'AFP de source proche des négociations.Après cette annonce, les titres du secteur des télécoms ont tous reculé : -1,25% à 15,39% en clôture pour Orange, -3,64% à 35,85 euros pour Bouygues, tandis qu'Iliad, maison-mère de Free, se repliait de 2,69% à 226,15 euros, et SFR de 1,82% à 36,99 euros, dans un marché en baisse de 1,34%.De sources concordantes, plusieurs points restent à régler tant entre les deux groupes qu'avec les autres parties prenantes de ces négociations entamées officiellement depuis le 5 janvier."Il reste en particulier deux points, la question de la prise de risque, en particulier pour Bouygues Telecom, si l'Autorité de la Concurrence ne valide pas l'accord trouvé ou demande d'autres contreparties, et la question de la valorisation, tant d'Orange que de Bouygues Telecom, en particulier du côté de l'Etat", a précisé à l'AFP une source proche des négociations.Bouygues espère vendre sa filiale télécoms pour environ 10 milliards d'euros, le montant qu'avait ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant