Décision historique de la Cour suprême américaine en faveur de l'avortement

le
0
Jackie, une jeune femme après un rendez-vous pour avorter  à la clinique Jackson, dans le Mississipi, le 28 juin.
Jackie, une jeune femme après un rendez-vous pour avorter  à la clinique Jackson, dans le Mississipi, le 28 juin.

Les juges ont annulé une loi, adoptée au Texas en 2013, qui restreignait l’accès des femmes à l’interruption volontaire de grossesse.

Les partisans du droit à l’avortement aux Etats-Unis ont remporté, lundi 27 juin, une victoire juridique majeure après l’annulation par la Cour suprême d’une loi du Texas qui revenait à restreindre l’accès à l’interruption volontaire de grossesse (IVG).

Le débat remonte à juillet 2013, lorsque le gouverneur républicain du Texas – à l’époque, Rick Perry – avait promulgué une loi qui obligeait les cliniques pratiquant l’avortement à disposer d’installations comparables à un hôpital. Elle établissait aussi que les praticiens devaient obtenir, pour leurs patientes, un droit d’admission dans un hôpital local en cas de complications, celui-ci devant être situé à moins de 50 kilomètres.

Fermetures d’établissements qui pratiquaient l’IVG Ces dispositions ont déjà conduit à la fermeture d’une vingtaine d’établissements sur les quarante que comptait le Texas, et menaçaient une dizaine d’autres, compliquant un peu plus l’accès à l’IVG dans cet Etat.

Les promoteurs de la loi affirmaient que ces dispositions avaient pour but de protéger la santé des femmes. Mais les établissements estimaient au contraire que ces mesures ne visaient qu’à renchérir leurs coûts dans le but de les faire disparaître. La Cour d’appel fédérale de la Nouvelle Orléans avait considéré, en juin 2015, que la loi ne constituait pas un obstacle au droit à l’avortement et avait ainsi confirmé les dispositions contestées.

L’annulation de cette décision d’appel par la Cour suprême n’avait rien d’évident : depuis le ...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant