Déchets nucléaires : coup d'envoi du chantier pharaonique Cigéo

le
0
INFOGRAPHIE - Le débat public, préalable au creusement du futur site de stockage profond des déchets les plus radioactifs, à Bure, dans la Meuse, est lancé cette semaine. Un projet chiffré entre 15 et 35 milliards d'euros.

Le chantier pharaonique, de très très longue haleine, du site de stockage profond des déchets les plus radioactifs va franchir une étape supplémentaire cette semaine. La ministre de l'Écologie se rend ce lundi à Bure pour présider une réunion sur le développement économique de la zone choisie pour accueillir cet équipement hors norme, à cheval sur la Meuse et la Haute-Marne. Delphine Batho visitera à cette occasion le laboratoire souterrain où sont menées depuis huit ans des expériences pour tester la capacité de la couche d'argile, à 500 mètres sous terre, à confiner des substances radioactives pendant des millions d'années.

La ministre sera accueillie de pied ferme par un rassemblement des opposants à la «poubelle nucléaire» regro...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant