Déchets: des capacités de traitement mal réparties

le
0

Le volume de déchets ménagers non triés recule mais les progrès dans la gestion sont insuffisants. Il faut responsabiliser les industriels, affirme la Cour des comptes dans son rapport annuel.

Des progrès ont été faits dans la gestion des déchets ménagers, reconnaît la Cour des comptes. Pour preuve, le poids des déchets ménagers non triés a reculé, «de 326 kg par an et par habitant en 2005, à 288 kg en 2011». Toutefois, avec 526 kg de déchets municipaux par an, la France n'est pas bonne élève de l'Union européenne où la moyenne est de 486 kg.

Le manque de capacités de traitement sur certains territoires, est un problème «majeur» aujourd'hui, souligne ainsi la Cour. Les collectivités sont parfois obligées d'envoyer leurs ordures dans des communes éloignées, ce qui multiplie les longs trajets et génère des coûts financiers et environnementaux importants. «Chaque département devrait disposer des équipements nécessaires à la gestion des déchets», pointent le...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant