Déchéance de nationalité-SOS racisme exhorte Hollande à renoncer

le
1
    PARIS, 31 décembre (Reuters) - SOS Racisme a demandé jeudi à 
François Hollande d'annoncer l'abandon de son projet d'extension 
de la déchéance de nationalité française pour les binationaux 
coupables de faits de terrorisme, lors de ses voeux de nouvel an 
aux Français. 
    Le mouvement anti-raciste accuse le chef de l'Etat, dans une 
lettre ouverte, d'avoir créé un "malaise" dans le pays en 
proposant l'inscription de cette mesure dans la Constitution, 
après les attentats du 13 novembre à Paris.  
    "Votre responsabilité est d'autant plus lourde que votre 
manœuvre, derrière des mots ronflants, n'a pour seule motivation 
que votre réélection en 2017", ajoute-t-il . "Ces derniers 
jours, vous avez fait mal à la France." 
    "A l'occasion des vœux que vous prononcerez ce soir, nous 
vous demandons d'abandonner ce projet fou qui verrait entrer 
dans la Constitution l'officialisation de la discrimination", 
ajoute SOS Racisme. "Un projet que vous combattiez naguère et 
dont vous connaissez l'origine d'extrême droite." 
    Selon un sondage Elabe pour BFM TV publié mardi, près de 
neuf Français sur dix (86%) sont en faveur de la mesure proposée 
par François Hollande et son Premier ministre, Manuel Valls, et 
soutenue par une grande partie de la droite. 
    Elle divise en revanche le Parti socialiste et est dénoncée 
par la gauche de la gauche. Plus de 70 organisations non 
gouvernementales, dont plusieurs syndicats, ont lancé une 
pétition contre ce projet.  
     
 
 (Emmanuel Jarry) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • milano12 il y a 11 mois

    non et non et non