Déchéance de nationalité : pour Valls, « une partie de la gauche s'égare »

le
0
La question hautement sensible de l'extension de la déchéance de nationalité continue de diviser le Parti socialiste.
La question hautement sensible de l'extension de la déchéance de nationalité continue de diviser le Parti socialiste.

La question hautement sensible de l’extension de la déchéance de nationalité continue de diviser le Parti socialiste.

La controverse suscitée au sein du Parti socialiste par le projet d’extension de déchéance de nationalité aux binationaux nés en France ne faiblit pas. Manuel Valls reproche dimanche 27 décembre dans le Journal du dimanche à une partie de la gauche de « s’égarer au nom des grandes valeurs » tandis que deux élus socialistes, Benoît Hamon et Julien Dray, affichent à leur tour leur opposition à cette initiative.

La mesure, jugée symbolique par le premier ministre lui-même, figurera dans le projet de loi constitutionnelle voulu par François Hollande après les attentats du 13 novembre et sera débattue au Parlement au début de l’année prochaine.

« Une partie de la gauche s’égare au nom de grandes valeurs en oubliant le contexte, notre état de guerre, et le discours du président devant le Congrès », leur répond Manuel Valls dans le JDD. « La détermination est totale, nous irons jusqu’au bout », assure le premier ministre.

« Une transhumance politique » selon Hamon Mais la mise au point ne convainc pas Benoît Hamon. Dans une interview publiée elle aussi par le JDD, l’ancien ministre de l’éducation estime qu’inscrire dans la Constitution la déchéance de la nationalité « revient à établir la distinction entre deux citoyens français de naissance, suivant qu’ils sont binationaux ou non ». Prévenant qu’il « voter [a] contre cette proposition », le député des Yvelines dénonce une « transhumance politique et intellectuelle qui déboussole ».

L’ex-député socialiste Julien Dray con...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant