Déchéance de nationalité : Macron, son sens du timing est un art politique !

le
0
Emmanuel Macron à propos de la déchéance de nationalité : J?ai, à titre personnel, un inconfort philosophique avec la place qu?a pris ce débat parce que je pense qu?on ne traite pas le mal en l?expulsant de la communauté nationale.
Emmanuel Macron à propos de la déchéance de nationalité : J?ai, à titre personnel, un inconfort philosophique avec la place qu?a pris ce débat parce que je pense qu?on ne traite pas le mal en l?expulsant de la communauté nationale.

Il y a cette phrase fleurie qui jaillit comme un cri du c?ur. C'est un « porte-flingue de Manuel Valls » qui parle, il promet de lui « couper les couilles à ce petit con » (sic). Un moment de vérité, rapporté par Le Figaro, qui se déroule tard mardi soir dans la salle des Quatre-Colonnes de l'Assemblée nationale. Il traduit la colère provoquée par les propos d'Emmanuel Macron (le « petit con », donc). Le ministre de l'Économie assistait à un dîner organisé par la Fondation France-Israël lorsqu'il a livré le fond de sa pensée. La déchéance de nationalité ? « J'ai, à titre personnel, un inconfort philosophique avec la place qu'a pris ce débat parce que je pense qu'on ne traite pas le mal en l'expulsant de la communauté nationale », cingle-t-il devant les convives.

Pendant ce temps au Palais-Bourbon, droite et gauche se déchirent, souvent entre eux, au cours de débats houleux, avant le vote sur l'article 2 de la réforme constitutionnelle voulue par le gouvernement, qui inscrit, précisément, la déchéance de nationalité, y compris pour les binationaux, dans la Constitution. « Le texte a été adopté en conseil des ministres, et chacun, Emmanuel Macron parmi les autres, soutient évidemment cette démarche, il ne peut pas en être autrement », recadre immédiatement Manuel Valls.

Le ministre de l'Économie a beau calmer le jeu (comme il le fait à chaque fois qu'il se lance sur un terrain miné, des 35 heures...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant