Déchéance de la nationalité : Hollande persiste et déçoit les opposants à la mesure

le , mis à jour à 11:10
1
Déchéance de la nationalité : Hollande persiste et déçoit les opposants à la mesure
Déchéance de la nationalité : Hollande persiste et déçoit les opposants à la mesure

La gauche divisée attendait les mots de François Hollande sur la déchéance de nationalité. C'est la première fois lors de ces voeux jeudi soir que le président revenait sur son intention, annoncée mi-novembre au Congrès de Versailles, de l'élargir aux binationaux condamnés pour terrorisme.

François Hollande, qui est critiqué sur ce sujet y compris par des fidèles, s'est montré ferme et n'a pas reculé. «J'ai annoncé une révision de la Constitution pour (...) déchoir de la nationalité française les individus condamnés définitivement pour crime terroriste. Il revient désormais au Parlement de prendre ses responsabilités. Le débat est légitime», a affirmé le chef de l'Etat en martelant que le pays «doit prendre les bonnes décisions au-delà des clivages partisans». «J'y veillerai car j'en suis le garant», a-t-il insisté, rappelant qu'il n'accepterait «jamais que l'on puisse opposer les Français entre eux car nous diviser, c'est ce que cherchent les extrémistes».

A gauche, ses propos ont ravi les partisans de cette mesure, comme le député parisien Christophe Caresche.

Comme c'était prévisible le Président a maintenu sa proposition de déchéance de nationalité. Ni recul, ni inflexion. #voeuxpresidentiels— Christophe Caresche(@CCaresche) December31, 2015

Les opposants à l'élargissement de la déchéance de nationalité ont eux été déçus et restent toujours aussi remontés contre ce projet.

En 2016 année du réveil de la France généreuse et tolérante. Sans déchéance et avec espérance. Fiers de nos grandes valeurs !— Pascal Cherki(@pascalcherki) January 1, 2016

Adieu 2015 et sans regret, ce fut trop souvent une année de déchéance de rationalité ...— CorbiereAlexis (@alexiscorbiere) January1, 2016

Hollande n'évoque pas les binationaux

Mais certains ont tout de même remarqué que François Hollande n'avait pas évoqué dans ses voeux les binationaux ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9941825 il y a 11 mois

    Il déçoit ses amis opposants -----et , il sème un doute sévère sur sa sincérité = ça sent le piège calculateur de sa politique politicienne : franc comme 19 sous aurait dit ma grand mère