Décès : les réactions à la mort de Jean-Pierre Coffe

le
1
Le chroniqueur gastronomique Jean-Pierre Coffe, très aimé des Français pour son franc-parler, est mort dans la nuit de lundi à mardi. 
Le chroniqueur gastronomique Jean-Pierre Coffe, très aimé des Français pour son franc-parler, est mort dans la nuit de lundi à mardi. 

Le fantasque Jean-Pierre Coffe est mort. Le chroniqueur gastronomique s'est éteint à l'âge de 78 ans, après avoir lutté contre la bouffe sur tous les plateaux de télévision pendant près de trente ans. Invité régulier des grands médias, Coffe était aimé du grand public pour son franc-parler et ses coups de gueule, lui qui n'hésitait jamais à dire ce qu'il pensait, comme dans cette sortie restée célèbre : « C'est de la merde. » Depuis mercredi matin, politiques, artistes, comédiens et personnalités publiques lui rendent un dernier hommage.

Anne Roumanoff : « Épicurien à l'humour tranchant »

François Hollande : « Un bon vivant »

« Jean-Pierre Coffe était un bon vivant et avait le goût de partager avec ses amis et les Français le plaisir des rencontres et des saveurs », écrit le président de la République dans un communiqué. « Jean-Pierre Coffe a contribué à redonner à notre gastronomie tout son prestige, mais aussi toute sa simplicité. Il voulait la mettre à la portée de tous. J'adresse à sa famille et à ses proches mes sincères condoléances et leur exprime toute ma solidarité », ajoute François Hollande

Philippe Vigier, président du groupe UDI à l'Assemblée nationale

Michel Denisot, animateur et producteur

Nagui, animateur

Laurent Ruquier,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • steimbcs il y a 8 mois

    Hollande pouvait se permettre de faire une éloge de JPC mais une fois de plus il aurait du tourner son stylo dans sa poche au moins 7 fois avant de pondre (enfin valider) son message. JP a très largement contribué à faire comprendre aux français que bien manger était nécessaire et surtout que souvent ce qu'ils achetaient dans les magasins était de la m.... Mais on ne peut pas dire qu'IL A CONTRIBUER A REDONNER DU PRESTIGE A NOTRE GASTRONOMIE. Son truc c'était les bons produits bien préparés.