Décès du magnat allemand Leo Kirch 

le
0
Précurseur du marché des droits et de la télévision payante, son empire s'effondra en 2002 sous le poids d'une dette de 6,5 milliards d'euros.

Leo Kirch, l'un des plus grands magnats des médias allemands, s'est éteint jeudi à Munich à l'âge de 84 ans. Durant cinquante ans, ce fils d'un modeste viticulteur bavarois a construit un groupe tentaculaire qui, jusqu'à sa retentissante faillite en 2002, n'a cessé d'agiter l'Europe des médias. Encore en mai dernier, ce fervent catholique, qui avait gardé le siège social de ses dernières activités - Constantin Medien AG et sa société de gestion KF15 - à quelques rues de la cathédrale de Munich, défrayait la chronique dans le procès l'opposant à la Deutsche Bank. Connu pour sa combativité, c'est en fauteuil roulant qu'il fait sa dernière apparition publique pour réclamer à l'établissement bancaire 3,5 milliards d'euros de dommages et intérêts. Il accuse son ancien PDG, Rolf Breuer, d'avoir précipité l'effondrement de son empire en 2002.

Un empire qui au temps de sa splendeur comptait 10.000 employés et fut pionnier dans le négoce de droits sportifs et c

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant