Décès du chansonnier français Robert Lamoureux

le
0

PARIS (Reuters) - L'acteur et chansonnier Robert Lamoureux, auteur de sketches, de films et de pièces de théâtre comiques, est décédé à l'âge de 91 ans, ont annoncé samedi les médias français.

Auteur à succès de la pièce "Papa, maman, la bonne et moi" (1954), réalisateur au cinéma de la trilogie "Mais où est donc passée la septième compagnie" (1973), "On a retrouvé la septième compagnie" (1975) et "La septième compagnie au clair de Lune" (1977), il incarnait une certaine idée de l'humour à la française.

Robert Lamoureux a aussi interprété Arsène Lupin au cinéma dans un film de Jacques Becker.

Le président Nicolas Sarkozy a dit sa "tristesse" à l'annonce du décès de ce "talent à mille facettes".

"La disparition de Robert Lamoureux, qui portait un regard sur le monde aussi léger et désinvolte que désabusé et lucide, mais toujours bienveillant, prive tous les Français d'un des derniers représentants de l'esprit parisien", peut-on lire dans un communiqué de l'Elysée.

Pour le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, Robert Lamoureux était "en quelque sorte l'inventeur du one man show sur scène, où il racontait ses histoires à mourir de rire".

"C'était quelqu'un qui excellait dans tous les domaines. Tout ce qu'on a pu voir avec Coluche ou avec Bigard maintenant, ça procède de lui", a-t-il dit sur BFM-TV

L'ancien ministre de la Culture Jack Lang a salué sur la même chaîne la mémoire d'un homme "typique d'une époque, plein de vie, de créativité, de vivacité".

"Il était peut-être l'expression d'une époque peut-être moins angoissée qu'aujourd'hui, plus riante, plus drôle. Non pas que les soucis n'étaient pas là, mais il y avait dans l'air une sorte de gaieté collective et Robert Lamoureux incarnait assez bien cette époque-là", a ajouté le député socialiste.

Elizabeth Pineau

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant