Décès de Saoud al Fayçal, chef historique de la diplomatie saoudienne

le , mis à jour à 22:02
0

(Actualisé avec contexte) RYAD, 9 juillet (Reuters) - Le prince saoudien Saoud al Fayçal, qui a occupé le poste de ministre des Affaires étrangères du royaume wahhabite de mars 1975 jusqu'au mois d'avril dernier, est décédé jeudi, apprend-on auprès de plusieurs sources saoudiennes confirmées par la chaîne de télévision al Arabiya, proche de la famille royale. Saoud al Fayçal détenait un record mondial de longévité au poste de chef de la diplomatie au moment où il a été remplacé par Adel al Djoubeïr, jusque-là ambassadeur à Washington. Le prince avait alors été relevé de ses fonctions dans le cadre d'un remaniement plus vaste décidé par le roi Salman, arrivé au pouvoir au mois de janvier, qui avait au même moment modifié l'ordre de sa succession. Malgré son éviction, Saoud al Fayçal n'avait pas perdu toute influence: il jouait un rôle de conseiller du nouveau monarque et il lui arrivait même d'être présent lorsque Salman rencontrait des dirigeants étrangers. A la tête de son ministère, il a traversé toute la fin du XXe siècle et le début du XXIe : lorsqu'il a pris ses fonctions, le Palestinien Yasser Arafat vivait en exil au Liban, le Shah régnait en Iran et Saddam Hussein n'était encore que vice-président en Irak. Il a donc assisté en tant qu'observateur privilégié et en tant qu'acteur aux bouleversements géopolitiques qui ont façonné le Moyen-Orient actuel, jusqu'au "Printemps arabe" et ses répliques. (Angus McDowall et William Maclean, Simon Carraud pour le service français, édité par Jean-Philippe Lefief)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant