Décès de Paul Vergès à La Réunion : François Hollande salue un élu «visionnaire»

le
0
Décès de Paul Vergès à La Réunion : François Hollande salue un élu «visionnaire»
Décès de Paul Vergès à La Réunion : François Hollande salue un élu «visionnaire»

Le sénateur Paul Vergès, âgé de 91 ans, fondateur du parti communiste réunionnais, est décédé dans la nuit du vendredi à samedi, à La Réunion. Celui qui était doyen du Sénat - Serge Dassault (LR) l'est désormais - était âgé de 91 ans. Le «décès de Paul Vergès (est) survenu cette nuit au CHU de Bellepierre où il était hospitalisé», depuis le 25 octobre, a précisé son fils Pierre Vergès.

 

«Le Président de la République salue la mémoire de Paul Vergès dont l'action a marqué la vie politique française et réunionnaise pendant plusieurs décennies», a écrit l'Elysée dans un communiqué. «Résistant, militant anticolonialiste, Paul Vergès, dans tous les mandats qu'il a exercés au nom du Parti communiste réunionnais, a toujours défendu l'égalité et soutenu les plus faibles», souligne le chef de l'Etat. Selon François Hollande, «il a plaidé inlassablement pour une coopération régionale dans l'Océan Indien avec la volonté de donner toute sa place à la Réunion». «Il a, par sa réflexion et les politiques qu'il a conduites, contribué au développement de la Réunion», ajoute-t-il. «Visionnaire, il inscrivait ses préconisations pour la Réunion, pour les Outre-mer et pour la France dans une analyse éclairée des évolutions démographiques, économiques et sociales du monde actuel», conclut le président.

 

«Une grande figure de La Réunion s'éteint. Sa voix manquera dans le débat politique», a réagi pour sa part le Premier ministre, Manuel Valls, sur Twitter. 

Décès de Paul Vergès : une grande figure de La Réunion s'éteint. Sa voix manquera dans le débat politique. Condoléances à sa famille.

— Manuel Valls (@manuelvalls) 12 novembre 2016

 

Paul Vergès a été «un puissant bâtisseur de La Réunion, portant et concrétisant des projets majeurs de développement de l'île» a souligné la présidente UDI du conseil départemental, Nassimah Dindar, la première à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant