Décès de Hubert Haenel, ancien sénateur UMP du Haut-Rhin

le , mis à jour à 16:34
0
Décès de Hubert Haenel, ancien sénateur UMP du Haut-Rhin
Décès de Hubert Haenel, ancien sénateur UMP du Haut-Rhin

Hubert Haenel, membre du Conseil constitutionnel et ancien sénateur RPR puis UMP, est décédé lundi soir à Paris, a-t-on appris mardi auprès de l'institution du Palais-Royal et du Sénat.

Né le 20 mai 1942 à Pompey (Meurthe-et-Moselle), ce licencié en droit était sorti major de l'École nationale de la magistrature (ENM). Élu maire de Lapoutroie (Haut-Rhin) en 1977 sous l'étiquette RPR, il devient sénateur du Haut-Rhin en 1986 et le restera jusqu'en 2010. Il avait travaillé au ministère de la Justice, au Conseil supérieur de la magistrature puis au Conseil d'État, avant d'être nommé au Conseil constitutionnel en février 2010 par le président du Sénat Gérard Larcher.

Hollande salue «un élu jovial et proche des gens»

Le président François Hollande a présenté ses condoléances à la famille de M. Haenel. «La République perd un grand juriste, la France un patriote sincère, l'Alsace un élu jovial et proche des gens», affirme-t-il dans un communiqué diffusé par l'Élysée. Gérard Larcher a salué dans un communiqué la mémoire d'un homme qui «incarnait un gaullisme moderne et européen». «Ce spécialiste de la gendarmerie était aussi un grand connaisseur du statut de la magistrature tout autant que des questions ferroviaires avant de présider la commission des affaires européennes et de participer en première ligne à l'affermissement de l'avenir de l'Europe». Avec ce décès, «la République perd l'un de ses grands serviteurs, et l'Europe, un de ses grands militants», conclut-il.

De son côté, l'ex-chef de l'Etat Nicolas Sarkozy estime que la «République perd aujourd’hui un homme de convictions». Dans un communiqué, le patron de l'ex-UMP, devenu «Les Républicains», exprime sa «grande tristesse» après la dispartion de l'ancien sénateur et membre du conseil constitutionnel.

La République perd aujourd’hui un homme de convictions – NS pic.twitter.com/KhEahfN5Iy— Nicolas Sarkozy ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant