Décès de deux prématurés : inspection lundi au lactarium d'Ile-de-France

le
0

Une inspection va être effectuée lundi au lactarium d'Ile-de-France où la délivrance de lait maternel a été suspendue «par précaution» après deux décès suspects de grands prématurés, a annoncé dimanche la ministre de la Santé Marisol Touraine.

«Dès demain, une inspection de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) se fera sur place dans le lactarium et les services concernés pour essayer d'identifier ce qui c'est passé», a indiqué Mme Touraine au "Grand Jury" RTL-LCI-Le Figaro.

La suspension de la délivrance de lait par le lactarium d'Ile-de-France, abrité par l'hôpital Necker à Paris, a été annoncée samedi par l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) après la découverte de trois grands prématurés contaminés par une même bactérie dont deux sont décédés.

 

Touraine : «Nous n'avons aucune certitude»

 

Selon nos informations, les trois bébés se trouvaient dans deux services différents de néonatologie, à l'hôpital de Port-Royal, à Paris, et Antoine-Béclère à Clamart (Hauts-de-Seine). Ils avaient tous reçu dans leur alimentation du lait maternel provenant du lactarium d'Ile-de-France. Mais selon l'AP-HP, les contrôles microbiologiques réalisés à ce jour sur les laits délivrés par ce lactarium (y compris ceux administrés aux trois nouveaux nés concernés) ont tous été «négatifs».

Interrogée sur le rôle joué par le lait maternel dans la contamination des bébés, Mme Touraine a déclaré : «Nous n'avons aucune certitude, nous ne pouvons pas l'écarter, c'est pour cela que par précaution a été suspendue la distribution du lait».

Elle a également tenu à rassurer les parents de grands prématurés: «Il y a un approvisionnement en lait qui est garanti en provenance d'autres lactariums», a-t-elle dit, notamment celui de Marmande (Lot-et-Garonne), le plus grand lactarium de France.

 

Ce que l'on sait de la bactérie mise en cause

Le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant