Décès de Claude Estier, pilier de la Mitterrandie

le , mis à jour à 19:59
7
Décès de Claude Estier, pilier de la Mitterrandie
Décès de Claude Estier, pilier de la Mitterrandie

Claude Estier, fidèle de François Mitterrand, ancien président du groupe socialiste au Sénat et responsable de l'hebdomadaire du PS «L'Unité», est mort à l'âge de 90 ans. Il est décédé ce jeudi matin à Paris des suites d'une «maladie au long cours», a précisé Daniel Vaillant, ancien ministre socialiste, qui s'est déclaré «bouleversé» par la perte d'un «père en politique» et la fin d'un «compagnonnage» de cinquante ans.

«Avec Claude Estier disparaît un acteur politique important de ces 40 dernières années», a réagi le président de la République, François Hollande, parlant aussi d'un «homme de fidélité qui chérissait le mot unité».

«Claude Estier fut toute sa vie un homme engagé, pour les idées et pour la gauche. Un militant infatigable, un grand socialiste nous quitte», a tweeté pour sa part le Premier ministre Manuel Valls.

Claude Estier fut toute sa vie un homme engagé, pour les idées et pour la gauche. Un militant infatigable, un grand socialiste nous quitte.— Manuel Valls (@manuelvalls) 10 Mars 2016

Claude Estier, qui a siégé à l'Assemblée nationale de 1967 à 1968 et de 1981 à 1986, a dirigé l'hebdomadaire du PS, «L'Unité», pendant le premier septennat de François Mitterrand. Il a aussi été député européen de 1979 à 1981, sénateur de Paris de 1986 à 2004, président du groupe PS au Sénat, conseiller de Paris de 1971 à 1989 et de 1995 à 2001 et conseiller régional de 1981 à 1986.

Membre de la «bande du XVIIIe»

Il a été le responsable des relations internationales dans l'équipe de campagne de Lionel Jospin pour l'élection présidentielle de 2002, avant de prendre sa retraite politique en 2004. Avec Lionel Jospin, Bertrand Delanoë et Daniel Vaillant, il a longtemps formé la «bande du XVIIIe».

Paris, rue Lepic (XVIIIe), le 18 mars 1977. François Mitterrand goûte les produits d'un couple de maraîchers, entouré des candidats socialistes de la liste ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 9 mois

    Faut aller préparer la soupe, repos pour la censure..............jusqu'à demain matin !!!!!!

  • frk987 il y a 9 mois

    Bravo Ansora...voyez à force de commentaires sans relations avec le sujet on va finir pas faire croire au PS qu'il est unanimement regretté grâce à ses actions extraordinaires au sein du PS!!!!!!!

  • ANOSRA il y a 9 mois

    Il a renoncé à voir la fin du quinquénat et préféré partir avant la cata finale !

  • frk987 il y a 9 mois

    Alors ça jean-648, j'en suis TOTALEMENT persuadé, et j'imagine que si l'AFP avait deux sous de bon sens le décès de ce socialo a autant d'importance qu'aura le mien. Si...ça reposera la censure de Boursorama, au moins de ce côté là...je suis sûr que je ferai des heureux !!!!!

  • jean-648 il y a 9 mois

    frk987 quant votre décès arrivera, tout le monde s'en foutra aussi. Le vide absolu et pourtant il a cru en son temps qu'il était célèbre en commentant les infos. Une fausse gloire sans doute.

  • dotcom1 il y a 9 mois

    Mitterandie, c'est nom d'un bistrot?

  • frk987 il y a 9 mois

    Mais si vous saviez ce qu'on s'en fout, y a qu'à voir le nombre de commentaires......