Décès d'une femme après l'attaque dans un train suisse

le
0
    ZURICH, 14 août (Reuters) - Une femme a succombé à ses 
blessures et deux mineures sont dans un état grave après 
l'attaque menée samedi dans un train suisse par un homme dont le 
mobile demeure pour le moment inexpliqué, a annoncé dimanche la 
police. 
    La femme, âgée de 34 ans, est décédée dimanche matin, tandis 
qu'une fillette de six ans et une adolescente de 17 ans 
souffrent de blessures graves après l'attaque au liquide 
inflammable et au couteau, a précisé la police de Saint-Gall 
dans un communiqué. 
    En tout, cinq personnes ont été brûlées ou poignardées par 
un Suisse de 27 ans qui a lui aussi été brûlé. Quatre personnes, 
dont l'assaillant, étaient toujours hospitalisées dimanche 
matin. 
    Une enquête criminelle a été ouverte et la police a 
perquisitionné le domicile du suspect, qui habite dans un canton 
voisin de celui de Saint-Gall. 
    La police a dit n'avoir trouvé à ce stade aucun indice d'une 
possible motivation politique ou terroriste. "Le mobile reste 
flou", a-t-elle dit dans un communiqué. "Nous n'en avons trouvé 
aucun pour le moment." 
     
 
 (Brenna Hughes Neghaiwi; Tangi Salaün pour le service français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant