Décès d'un quatrième patient porteur d'une prothèse Carmat

le
0

PARIS (Reuters) - Carmat a annoncé jeudi le décès d'un quatrième patient sur lequel avait été implantée sa prothèse cardiaque et la fin de son essai clinique de faisabilité, qui va désormais laisser place à une étude plus large.

"Le patient est décédé de complications mécicales non liées à la prothèse", a déclaré le professeur Pascal Leprince, chef de service de l'institut de cardiologie à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, dans un communiqué diffusé par la société.

"L'implantation s'est déroulée tout à fait normalement et la prothèse a donné toute satisfaction tout au long de son fonctionnement", a ajouté le cardiologue.

Cette quatrième implantation du coeur artificiel Carmat a été réalisée le 22 décembre dernier par l'équipe de la Pitié-Salpêtrière sur un patient de 58 ans en phase terminale d'insuffisance cardiaque. La date du décès n'est pas précisée.

Observant que son système cumule désormais une expérience clinique de 21 mois de fonctionnement, Carmat dit préparer son étude clinique pivot, élargie à plusieurs patients et pays européens, qui lui permettra d'obtenir le marquage CE permettant la mise sur le marché de la prothèse.

"Cette expérience accumulée nous permet de poursuivre la finalisation de la documentation nécessaire pour engager l'essai clinique pivot", précise le directeur général de la société Marcello Conviti dans le communiqué.

(Jean-Stéphane Brosse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant