Décès d'un explorateur britannique qui traversait l'Antarctique

le
0
    LONDRES, 25 janvier (Reuters) - L'explorateur britannique 
Henry Worsley est mort dimanche après avoir tenté la première 
traversée en solo de l'Antarctique, a annoncé lundi sa famille. 
    Agé de 55 ans, l'ancien officier a appelé à l'aide alors 
qu'il ne se trouvait qu'à 50 kilomètres du but. Il avait 
parcouru 1470 kilomètres en 71 jours. 
    Evacué par air à Punta Arenas, au Chili, il n'a pas survécu. 
Les médecins ont diagnostiqué une péritonite bactérienne. 
    Worsley, père de deux enfants, était parti en novembre avec 
seulement une tente, des vivres et un équipement sommaire, pour 
cette expédition qui marquait le centième anniversaire d'une 
première tentative, également malheureuse, menée par son 
compatriote Ernest Shackleton. 
    Les princes William et Harry, petits-fils de la reine 
Elizabeth, ont rendu hommage à Henry Worsley. 
    "C'était un homme qui faisait preuve d'un grand courage et 
d'une grande détermination et nous sommes fiers d'avoir été 
associés à lui", ont-ils dit. 
    Henry Worsley levait des fonds pour The Endeavour Fund, 
association parrainée par le prince Harry qui vient en aide aux 
militaires blessés et aux anciens combattants. 
 
 (Michael Holden, Guy Kerivel pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant