Décentralisation : le Sénat a réécrit le texte

le
0
Le président PS de la commission des lois, Jean-Pierre Sueur, a dépecé le projet phare de la ministre Marylise Lebranchu.

«Un embrouillamini», «une usine à gaz». Devant la grogne des élus locaux, le premier ministre Jean-Marc Ayrault a été contraint de saucissonner l'examen du copieux projet de loi de Marylise Lebranchu, ministre de la Réforme de l'État et de la Décentralisation, qui était censé, en 124 articles, incarner l'«Acte III de la décentralisation».

Le président PS de la commission des lois du Sénat, Jean-Pierre Sueur, a bataillé ferme pour que le gouvernement «présente trois textes plus courts et plus pertinents»: le premier sur l'organisation générale des territoires et la création de grandes métropoles, Paris, Lyon et Marseille et les grandes villes de province, le deuxième sur le renforcement des compétences des régions, et le troisième sur la «solidarité territoriale», qui concernera les communes, l'intercommunalité et les départements.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant