Déby triomphe au Mali et arrête ses opposants

le
0
Le président tchadien a célébré lundi la victoire de ses troupes contre les djihadistes tout en dénonçant un «complot» contre lui.

En ce lundi, le président tchadien, Idriss Déby, aurait pu savourer tranquillement son triomphe. À l'occasion de retour au pays d'une partie du contingent envoyé combattre les islamistes au Mali, un grand défilé militaire a été organisé dans N'Djamena. La foule a accueilli ses héros, 700 hommes et des blindés, sur les quelque 2000 qui ont combattu al-Qaida dans le Sahara. L'action des troupes tchadiennes, qui a été lourdement payée (38 morts et 47 blessés), a recueilli des louanges tant en Afrique qu'en Occident, à commencer par la France, qui n'a cessé de remercier cet appui précieux. Dimanche, le président malien par intérim s'est même rendu dans un camp militaire au nord du Tchad pour rendre hommage «aux martyrs du Mali» et a décoré le chef du contingent, le général Mahamat Déby, qui n'est autre que le fils adoptif du chef de l'...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant