Début du retrait des armes lourdes selon les rebelles ukrainiens

le
3
LES REBELLES UKRAINIENS DISENT ENTAMER LE RETRAIT DE LEURS ARMES LOURDES
LES REBELLES UKRAINIENS DISENT ENTAMER LE RETRAIT DE LEURS ARMES LOURDES

DONETSK, Ukraine (Reuters) - Les séparatistes prorusses de l'est de l'Ukraine ont annoncé mardi qu'ils avaient entamé le retrait de leurs armes lourdes de la ligne de front conformément aux accords de Minsk 2, mais l'armée ukrainienne a fait état de nouveaux bombardements.

Les combats se sont considérablement atténués ces tout derniers jours dans l'est de l'Ukraine, où le cessez-le-feu qui était censé entrer en vigueur le 15 février dernier a eu du mal à prendre, les rebelles l'ayant d'abord ignoré pour s'emparer de la ville stratégique de Debaltseve.

Depuis la prise de la ville, ils affirment en revanche vouloir que la trêve prenne effet.

"Aujourd'hui à 09h00 du matin (06h00 GMT), le retrait prévu de nos équipements lourds a commencé", a annoncé à Reuters le commandant rebelle Eduard Basurin.

"Nous les retirons à 50 km de la ligne de front", a-t-il précisé, soit la condition prévue par les accords de Minsk afin de créer une zone de sécurité d'au moins 50 km de part et d'autre des lignes de front.

Basurin a par ailleurs démenti les informations émanant de l'armée ukrainienne qui fait état de combats dans le sud-est du pays, dénonçant en retour des "provocations" de la part des forces gouvernementales qui, ajoute-t-il, n'ont pas abouti à des affrontements sérieux.

Selon Kiev, les rebelles auraient lancé des attaques contre des villages proches de Marioupol, ville portuaire et industrielle d'un demi-million d'habitants dont le gouvernement ukrainien redoute qu'elle ne soit le futur objectif des séparatistes.

"Un bombardement plutôt intense est en cours depuis ce matin, la situation est tendue mais sous contrôle", a déclaré Dmytro Chaly, porte-parole de l'armée ukrainienne à Marioupol, cité par la chaîne de télévision 112.

(Anton Zverev; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • noterb1 le mardi 24 fév 2015 à 12:03

    @pelther .. oui il y a de nombreux observateurs de l'OSCE qui font des rapports pratiquement tous les jours . ce sont eux par exemple qui ont constaté le charnier avec 147 cadavres tués d'une balle dans la tête mains attachées et dont certains étaient éviscérés ! dans la zone sous autorité de l'armée Ukrainienne . les médias français en ont parlé ? NON ! ils préfèrent les communiqués de Kiev .

  • alvaro71 le mardi 24 fév 2015 à 11:39

    Les rebelles Ukrainiens ??? Non, ce sont des terroristes venus de Russie

  • pelher le mardi 24 fév 2015 à 11:35

    y a t'il des observateurs impartiaux dans le coin?