Début du ramadan le 28 ou 29 juin pour les musulmans de France

le
0
Début du ramadan le 28 ou 29 juin pour les musulmans de France
Début du ramadan le 28 ou 29 juin pour les musulmans de France

Le ramadan 2014 commencera en France le 28 ou le 29 juin, en fonction de «la nuit de doute» qui détermine réellement le premier jour de jeûne pour les musulmans. C'est ce qu'a annoncé mercredi le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Dalil Boubakeur. Le recteur de la Grande mosquée de Paris entend éviter cette année le «cafouillage», selon ses propres mots, qui a mis en émoi la communauté musulmane.

En 2013, le CFCM avait fixé le début du ramadan à l'avance, par le calcul astronomique, au 9 juillet, mais devant la fronde de nombreux musulmans attachés à la tradition prophétique de l'observation de la Lune, il avait dû faire machine arrière, et le jeûne n'avait commencé que le 10 juillet.

«Il ne faut pas que le ramadan soit un facteur de division, surtout religieuse», a plaidé mercredi Dalil Boubakeur. Traditionnellement les musulmans fixent le début du ramadan selon la règle: le mois lunaire débute quand la conjonction a eu lieu (nouvelle lune) et lorsque la visibilité est possible dans n'importe quel point de la Terre.

«La France va s'aligner sur ce choix unanime pour ne pas rompre l'unité du monde musulman»

«Je ne fais que constater que la communauté souhaite qu'il y ait une "nuit du doute", c'est le souhait profond des musulmans de France», a-t-il observé. Selon lui, l'Union des organisations islamiques de France (UOIF), très critique en 2013 sur le revirement du CFCM, a accepté cette année le principe d'une «veillée» pour entériner les dates déterminées par le calcul. Selon Dalil Boubakeur, cette «veillée» ou «nuit du doute» aura lieu «dans la nuit du 27 au 28 juin : ça veut dire que ou bien le début du ramadan sera le 28 ou bien ce sera le 29».

En clair, «si les observations faites lors de la "nuit du doute" donnaient un jour différent de l'ensemble des pays musulmans, alors nous suivrons ces pays. C'est le seul cas où nous ne retiendrions pas ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant