Début du procès du général putschiste Sanogo au Mali

le
0
    SIKASSO, Mali, 30 novembre (Reuters) - Le procès du général 
Amadou Sanogo, ancien chef de la junte militaire responsable 
d'un coup d'Etat en mars 2012 au Mali, s'est ouvert mercredi 
dans la ville de Sikasso, dans le sud du pays. 
    Le putsch mené par Sanogo avait conduit à la chute du 
président Amadou Toumani Touré et plongé le Mali dans le chaos, 
permettant aux rebelles touaregs et à des combattants islamistes 
liés à Al Qaïda de prendre le contrôle de vastes régions dans le 
nord. 
    Face à cette situation insurrectionnelle, la France avait 
alors lancé l'opération Serval en janvier 2013 dans le cadre de 
résolutions adoptées par le Conseil de sécurité de l'Onu. 
    Amadou Sanogo avait été arrêté en décembre 2013. Le même 
mois avait été découvert un charnier contenant les corps de 21 
soldats qui auraient été exécutés par la junte. 
    Le général et 17 autres putschistes sont accusés 
d'implication dans ces décès et risquent la peine capitale. 
    Amadou Sanogo, portant costume et cravate, est arrivé au 
tribunal de Sikasso acclamé par des partisans pour la première 
journée d'audience. Le procès a été ajourné jusqu'à vendredi 
avant que le principal accusé puisse exprimer sa position. 
 
 (Adama Diarra, Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant