Début du procès de la tuerie de Port-Said

le
0
Les suspects du pire drame du football égyptien sont, selon la défense, des lampistes.

Ville provinciale de 600 000 habitants, vivant au rythme des supertankers qui fendent majestueusement les eaux du canal de Suez, Port-Said affiche une sérénité immuable. Pourtant, là-bas, chacun porte en soi, comme une blessure ouverte, le souvenir du match de football qui, le 1er février dernier, a viré au mas­sacre. Personne n'a oublié l'horreur de cette nuit, quand, au coup de sifflet final, des centaines de supporteurs d'El-Masri, le club local, ont envahi le terrain, pourchassant les fans d'El-Ahly, la fameuse équipe du Caire. Mélange de mouvement de foule et d'une volonté d'en découdre, ce moment d'hystérie collec­tive a entraîné la mort de plus de 70 personnes, jeunes supporteurs d'El-Ahly pour la plupart.

Retransmise en direct à la télévision nationale, la première audience du procès s'est tenue hier à l'académie de police du Caire. Soixante-treize suspects ont comparu en vêtements de prisonnier, derrière les barreaux de la cage des accusés: 60 d'en

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant