Début des soldes : les Français feront moins de folies cet hiver

le
0

Les soldes officiels, qui démarrent le 6 janvier sauf dérogation, ont encore perdu de leur attrait cette année. La multiplication des ventes privées et promotions après Noël diminue l'attente des consommateurs, dont le budget est en baisse.

Les soldes officiels démarrent ce mercredi 6 janvier pour six semaines dans la plupart des départements. D'après un sondage Toluna pour LSA, 75,4% des consommateurs ont cette année l'intention de faire les soldes, soit 2,4 points de moins que l'an dernier. Ils prévoient de dépenser en moyenne 215,50 euros, un budget en baisse de 4,9%. Il faut dire que, pour beaucoup, ils auront pû profiter des ventes privées et autres ristournes sur des sélections de produits que les commerçants ont proposées dès la mi-décembre pour faire revenir les consommateurs après une fin d'année calamiteuse.

«L'an dernier, l'ouverture des soldes d'hiver avaient été marquée par les attentats de Charlie Hebdo qui avaient enlevé aux Français leur envie de consommer pendant plusieurs semaines. Les attentats de novembre dernier ont eu aussi un impact sur les achats de Noël, fortement concentrés en dernière semaine», souligne Philippe Guilbert, directeur général de Toluna. Résultat, 10,2% des sondés indiquent avoir déjà profité de promotions avant Noël et 4,5% après le 25 décembre. «On a déshabitué les Français aux soldes», abonde Pascale Hébel, directrice du département Consommation du Crédoc. «Les soldes d'hiver sont par ailleurs complètement liés au climat. Or, il ne fait pas assez froid cette année pour déclencher le besoin d'achat de certaines pièces plus chères comme les manteaux.» Pour la spécialiste, pourtant, «le contexte global de consommation est plutôt favorable, avec un frémissement de la croissance et une inflation basse qui redonne du pouvoir d'achat. Mais les promotions tout au long de l'année concurrencent les soldes».

Des remises «déterminantes»

Les soldes ont en effet été relégués au second rang des stratégies des Français (pour 47% d'entre eux) pour faire des économies, derrière les promotions ponctuelles (50%), et devant la comparaison des prix pratiquée en magasin et sur Internet (42%), relève un sondage réalisé par YouGov pour le site de bons plans ma-reduc.com. Seuls 8% des sondés prévoient de dépenser plus pendant les soldes d'hiver cette année que l'an dernier, alors que 37% vont rogner sur leur budget et 38% s'allouent la même enveloppe pour leurs achats.

«Après les batailles des offres de Noël, les enseignes risquent de devoir proposer d'importants rabais dès la première semaine pour sauver leur saison», prévient Philippe Guilbert. De fait, d'après ma-reduc.com, 40% des Français prévoyant de faire les soldes souhaitent trouver des bonnes affaires allant de -40 à -60%. Ils sont également 13% à souhaiter que les enseignes leur proposent entre 60 et 80% de réduction. «Les rabais seront plus fort encore en janvier, les soldes restant la seule période où les commerces peuvent vendre à perte», anticipe Pascale Hébel. Un avis que partage le directeur général de Toluna: «Les consommateurs n'attendent plus les soldes officiels avec impatience, mais ils ont malgré tout envie de renouveler leur garde-robe et certains équipements. Les remises proposées seront sans doute déterminantes pour leur donner envie de passer à l'acte...»

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant