Début de semaine calme sur les marchés

le
0

(AOF) - Les investisseurs exposés aux marchés actions européens ont pris leurs bénéfices aujourd’hui alors que la semaine s’annonce chargée sur le plan macroéconomique. De plus, ils ont préféré se montrer prudents dans un contexte de forte volatilité des cours du pétrole à deux jours de la réunion de l’Opep. Le CAC 40 a perdu 0,88% à 4 510,39 points et l’EuroStoxx 50 a cédé 1,04% à 3 016,8 points. La tendance est similaire aux Etats-Unis où le Dow Jones perdait 0,3% vers 17h30.

Comme souvent en fin de mois, les investisseurs mènent leurs derniers arbitrages et clôturent leurs positions en ce début de semaine. Les prises de bénéfices sont donc de mise en ce 28 novembre alors que les indices actions européens ont gagné près de 1% la semaine dernière, soutenus par le dynamisme de Wall Street qui a enchainé des records historiques.

Les opérateurs redoublent aussi de prudence à l'orée d'une semaine riche en stastistiques. Demain, la deuxième estimation de la croissance américaine du troisième trimestre sera dévoilée : les analystes l'attendent à 3% après +2,9% en première estimation.

Mercredi, c'est la première estimation de l'inflation européenne de novembre qui pourrait faire réagir. Elle était de 0,4% en octobre. Enfin, vendredi, les investisseurs découvriront le nombre de créations d'emplois et le taux de chômage de novembre aux Etats-Unis. Le consensus donne 180 000 créations et un taux de chômage stable à 4,9%. Toutes ces statistiques seront à regarder avec d'autant plus d'attention que la Fed et la BCE tiendront dans les prochaines semaines leur dernier comité de politique monétaire de l'année.

Par ailleurs, les opérateurs s'inquiètent du résultat du référendum constitutionnel du 4 décembre en Italie. La victoire du "non" devrait précipiter la chute du gouvernement de Matteo Renzi et renforcer incertitude sur les marchés.

L'attentisme a enfin été renforcé par la volatilité des cours du pétrole. Ces derniers ont évolué toute la journée dans une fourchette comprise entre -1% et +2%. Cette instabilité s'explique par l'incertitude concernant les chances de succès de la réunion de l'Opep prévue mercredi : elle pourrait aboutir à un accord de réduction de la production mondiale de brut.

Dans ce contexte, les valeurs pétrolières ont subi des dégagements importants aujourd'hui : CGG a chuté de 4,84%, Vallourec de 3,89% et Technip de 1,5%. En revanche, Icade (+1,82%) a fait partie des plus fortes hausses de la journée dans la perspective d'une hausse de son dividende.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant