Début de négociations sous tension sur l'Assurance chômage

le
0
Lors d'une manifestation à Paris le 19 décembre 2014.
Lors d'une manifestation à Paris le 19 décembre 2014.

Patronat et syndicats se retrouvent à partir de ce lundi pour fixer de nouvelles règles d’indemnisation des chômeurs.

Plusieurs semaines de négociations sous tension sur l’assurance-chômage s’ouvrent lundi entre le patronat et les syndicats qui vont devoir s’entendre sur de nouvelles règles d’indemnisation des chômeurs. Des discussions qui s’annoncent difficiles alors que l’Unedic est confrontée à un chômage et un déficit records.

Les partenaires sociaux qui gèrent l’Unedic ont jusqu’à l’été pour renégocier la convention de 2014, qui arrive à échéance en juin 2016.

L’enjeu des discussions est de permettre à l’Unedic, lourdement endettée, de faire face à la montée du chômage. Le déficit de l’Assurance chômage pour 2015 est estimé aujourd’hui à 4,4 milliards d’euros et pourrait atteindre 3,3 milliards d’euros en 2016. Sa dette cumulée devrait atteindre 25,8 milliards d’euros fin 2015 et 29,4 milliards d’euros fin 2016, selon l’Unedic.

Le chômage, lui, a poursuivi sa progression en 2015. Le nombre d’inscrits dans la catégorie A (sans aucune activité) a battu un nouveau record en décembre : un peu plus de 3,59 millions (presque 3,85 millions, en intégrant l’outre-mer). En 2015, le chômage a augmenté de 2,6 %, un rythme toutefois moins soutenu qu’en 2014 (+ 5,7 %).

Parmi les sujets qui devraient revenir dans les discussions figurent l’explosion des contrats de travail de très courte durée, qui pèse sur les comptes de l’Unedic, la question de l’incitation à la reprise d’un emploi, l’accès des chômeurs à la formation, ou bien encore le régime spécial des intermittents du spectacle.

Allocatio...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant