Debuchy, le gentil casse-cou.

le
0
Debuchy, le gentil casse-cou.
Debuchy, le gentil casse-cou.

Arsenal contre Newcastle, c'est un peu le duel des french connections. Illustration récente de l'amour des Gunners et des Magpies pour les Français depuis la fin des nineties, Mathieu Debuchy va faire son retour sur les pelouses de Premier League après trois mois d'absence. L'occasion de revenir sur le parcours cabossé d'un vrai Chti, kamikaze mais dévoué.
" Ici, personne ne m'appelle Mathieu. C'est "La Bûche", ou même "Bûche" tout court, ça dépend des fois ". Dans un troquet comme dans un club de foot, le sobriquet est souvent un truc de taulier. A Lille, à défaut d'être le pilier d'un bar où il dégusterait une 3 Monts, sa bière préférée, Mathieu Debuchy était un mur porteur. En 2011, les départs de Stéphane Dumont et de Yohan Cabaye font du gamin qui a paraphé sa première licence au LOSC en 1993 la dernière caution " Chti " des Dogues. Deux ans plus tard, et après une décennie passée dans le club de son coeur, la Bûche s'en est allée à son tour. En Eurostar. Puis en bus, à la quête d'une carrière qu'il n'était pas forcément destiné à avoir. Pourtant, ce 13 décembre, il sera le personnage central d'un classique du championnat anglais entre Arsenal et Newcastle. Blessé depuis la 4ème journée de Premier League et un nul (2-2) à l'Emirates face à Manchester City, le latéral droit des Bleus pourrait débuter en défense centrale trois mois après son opération à la cheville. Idéal pour un homme habitué à la polyvalence et aux bobos.
Un Yamakachti
Pour les supporters d'Arsenal, il y aura donc Bûche de Noël avant l'heure. Et si l'histoire ne dit pas si Mathieu a conservé son surnom en bois de l'autre côté de la Manche, elle n'oublie pas l'esprit des fêtes au moment de conter la période d'indisponibilité du Gunner. Plutôt du genre famille et hyperactif, le Nordiste a pu profiter de sa convalescence pour s'investir d'avantage dans l'entreprise Toulet, basée à Bondues, près de Tourcoing, dans laquelle il a mis des ronds quelques temps après avoir acheté un baby-foot. Oui, " Toulet by Debuchy", ça peut faire nom de parfum bas de gamme, mais il s'agit là d'une belle marque de tables de baby et de billard de luxe. Il faut dire qu'en billard de luxe, Arsenal s'y connait bien. Si ce samedi, Mathieu Debuchy pourrait être aligné en défense centrale, c'est à cause de la suspension de son remplaçant polyvalent, Calum Chambers, mais aussi et surtout à cause des blessures de Nacho Monreal et de Laurent Koscielny, deux des membres de l'infirmerie gigantesque des Londoniens. Pas de quoi effrayer le Nordiste cependant. "Debuchy, c'est quand même un mec qui s'est fait les croisés des deux genoux, la cheville et qui s'est même cassé le bras. A chaque fois, il est revenu plus fort " confie sereinement Claude Puel, son ancien coach....

" Ici, personne ne m'appelle Mathieu. C'est "La Bûche", ou même "Bûche" tout court, ça dépend des fois ". Dans un troquet comme dans un club de foot, le sobriquet est souvent un truc de taulier. A Lille, à défaut d'être le pilier d'un bar où il dégusterait une 3 Monts, sa bière préférée, Mathieu Debuchy était un mur porteur. En 2011, les départs de Stéphane Dumont et de Yohan Cabaye font du gamin qui a paraphé sa première licence au LOSC en 1993 la dernière caution " Chti " des Dogues. Deux ans plus tard, et après une décennie passée dans le club de son coeur, la Bûche s'en est allée à son tour. En Eurostar. Puis en bus, à la quête d'une carrière qu'il n'était pas forcément destiné à avoir. Pourtant, ce 13 décembre, il sera le personnage central d'un classique du championnat anglais entre Arsenal et Newcastle. Blessé depuis la 4ème journée de Premier League et un nul (2-2) à l'Emirates face à Manchester City, le latéral droit des Bleus pourrait débuter en défense centrale trois mois après son opération à la cheville. Idéal pour un homme habitué à la polyvalence et aux bobos.
Un Yamakachti
Pour les supporters d'Arsenal, il y aura donc Bûche de Noël avant l'heure. Et si l'histoire ne dit pas si Mathieu a conservé son surnom en bois de l'autre côté de la Manche, elle n'oublie pas l'esprit des fêtes au moment de conter la période d'indisponibilité du Gunner. Plutôt du genre famille et hyperactif, le Nordiste a pu profiter de sa convalescence pour s'investir d'avantage dans l'entreprise Toulet, basée à Bondues, près de Tourcoing, dans laquelle il a mis des ronds quelques temps après avoir acheté un baby-foot. Oui, " Toulet by Debuchy", ça peut faire nom de parfum bas de gamme, mais il s'agit là d'une belle marque de tables de baby et de billard de luxe. Il faut dire qu'en billard de luxe, Arsenal s'y connait bien. Si ce samedi, Mathieu Debuchy pourrait être aligné en défense centrale, c'est à cause de la suspension de son remplaçant polyvalent, Calum Chambers, mais aussi et surtout à cause des blessures de Nacho Monreal et de Laurent Koscielny, deux des membres de l'infirmerie gigantesque des Londoniens. Pas de quoi effrayer le Nordiste cependant. "Debuchy, c'est quand même un mec qui s'est fait les croisés des deux genoux, la cheville et qui s'est même cassé le bras. A chaque fois, il est revenu plus fort " confie sereinement Claude Puel, son ancien coach....


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant