Debuchy, c'est fini ?

le
0
Debuchy, c'est fini ?
Debuchy, c'est fini ?

Toujours bloqué par Héctor Bellerín à Arsenal, Mathieu Debuchy voit son avenir en équipe de France compromis. Et les arrivées de Djibril Sidibé et Sébastien Corchia devraient totalement l'enterrer...

Il a été l'un des noms les plus cités de la dernière journée du mercato. Mais quand le gong a retenti, Mathieu Debuchy était toujours bloqué à Arsenal. La faute, selon certaines sources anglaises, à une blessure au mollet qui aurait refroidi les prétendants. Ou un choix délibéré d'Arsène Wenger selon d'autres, puisqu'après avoir cédé Calum Chambers en prêt à Middlesbrough, l'Alsacien ne voulait pas se retrouver jusqu'à janvier sans doublure digne de ce nom pour l'Espagnol Héctor Bellerín. Dur pour le natif des Hauts-de-France, que Tuttosport annonçait dans le viseur de l'Inter Milan, une piste de plus sur une longue liste de rumeurs : Fiorentina, West Ham, Galatasaray... Et aussi Bordeaux, dont l'entraîneur, Jocelyn Gourvennec, s'était dit favorable à la venue de l'international français. Si les Girondins pouvaient assurer une place de titulaire à l'intéressé, ils n'ont pas eu les reins assez solides financièrement pour conclure. On pourrait parler de poisse si le joueur n'avait pas – selon d'autres rumeurs – refusé la Roma mi-août, car il pensait pouvoir trouver un point de chute à Londres. Ou au pire en Premier League.

Dans les vingt-cinq d'Arsenal pour la Premier League


Le mois de septembre entamé, voici donc l'ancien Lillois dans une impasse : un club où il n'a fait que vingt-deux matchs et a perdu sa place quand il s'est disloqué l'épaule en janvier 2015, et où il n'a plus vraiment d'avenir, si ce n'est comme figurant. À moins que son concurrent Bellerín ne subisse une grave blessure. Sauf qu'à la lecture du carnet de santé, Debuchy semble bien plus susceptible de rechuter que son cadet. À Bordeaux, où il a tenté de se relancer à l'hiver 2016, son organisme n'a pas tenu sur la durée le retour à un rythme de titulaire. Et c'est sur blessure qu'il a perdu son pari pour l'Euro 2016, Didier Deschamps ayant initialement eu l'idée de le prendre dans les vingt-trois. Seule bonne nouvelle en ce début de saison, il a été inclus dans les vingt-cinq joueurs d'Arsenal âgés de plus de vingt et un ans pour la Premier League. Brice Dja Djédjé ne peut en dire autant à Watford. Mais pour Debuchy, cela représente bien peu de garanties. Et un sacré coup dur dans ses prétentions internationales.

Cinquième dans la hiérarchie des Bleus ?


Déjà distancé par Bacary Sagna et Christophe Jallet, le…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant