Débordé, le gouvernement tente de jouer les pompiers

le
0
Mory Ducros faisit parti des quatre entreprises qui devaient bénéficier en priorité du Fonds de développement économique et social mis en place par le gouvernement.

Il y a tout juste deux semaines, Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, annonçait un plan de «résistance économique» destiné à aider les entreprises traversant des difficultés de trésorerie mais jugées «viables». Le principe? Confier 300 millions d'euros au Fonds de développement économique et social (FDES), afin que ce dernier se substitue aux banques pour octroyer des prêts destinés à financer des projets industriels, à condition qu'ils s'accompagnent de restructurations.

Arnaud Montebourg citait alors quatre entreprises appelées à bénéficier en priorité d'un prêt: Fagor-Brandt, Arc international, Kem One et Mory Ducros. Las. Une semaine plus tôt, le groupe électroménager avait demandé son placement en redressement judiciaire ; le transporteur Mory...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant