Débats à l'UMP : Sarkozy fixe les règles

le
0
Le chef de l'État est favorable à un dialogue sur la pratique religieuse, notamment celle de l'islam, dans l'espace public.

Des débats, oui, mais des débats utiles. Tel était le message adressé par Nicolas Sarkozy aux cadres dirigeants de l'UMP, réunis lundi matin à l'Élysée. La première réunion du genre depuis le début de l'année. L'occasion pour le président de revenir longuement sur quinze jours de controverses, devant le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé et le premier ministre, François Fillon.

Très en verve, le chef de l'État a donné raison à tout le monde. Jean-François Copé, d'abord: «Un parti politique qui ne lance pas de débats, c'est comme un commerçant qui n'a rien dans sa vitrine», a lancé Sarkozy. Copé, qui veut promouvoir les débats tous azimuts, est ressorti de la réunion «aux anges», selon ses proches, et convaincu qu'il fallait continuer à aiguillonner la majorité. Mais le président n'a pas non plus désavoué François Fillon: «Il faut des débats utiles, et qui débouchent sur des propositions concrètes», a-t-il martelé, en laissant

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant