Débat TV: Fillon et Juppé ont ferraillé, évitant l'invective

le , mis à jour le
68
François Fillon et Alain Juppé avant leur débat télévisé de l'entre-deux-tours de la primaire de droite le 24 novembre 2016 à Paris ( POOL/AFP / Eric FEFERBERG )
François Fillon et Alain Juppé avant leur débat télévisé de l'entre-deux-tours de la primaire de droite le 24 novembre 2016 à Paris ( POOL/AFP / Eric FEFERBERG )

Avant de jeter vendredi leurs ultimes forces dans la bataille de la primaire de droite, le favori François Fillon et son challenger Alain Juppé ont ferraillé sans grand éclat jeudi soir lors de l'ultime débat télévisé, loin des tensions des derniers jours.

"Après les escarmouches, les fleurets mouchetés." Le quotidien Midi libre résume ainsi l'ambiance d'un débat de près de deux heures au cours duquel MM. Fillon et Juppé sont restés sur le fond.

Parfois tendu, le maire de Bordeaux a tenté d'imprimer le rythme en pointant ses divergences avec François Fillon. Mais il a baissé d'un ton par rapport au début de la semaine, ses attaques ayant semé le trouble jusque dans son propre camp.

François Fillon lors du débat télévisé de l'entre-deux-tours de la primaire de droite
François Fillon lors du débat télévisé de l'entre-deux-tours de la primaire de droite le 24 novembre 2016 à Paris ( POOL/AFP / Eric FEFERBERG )

Selon un sondage Elabe/BFMTV réalisé auprès de 908 personnes ayant suivi l'émission et publié juste après l'émission, M. Fillon a été jugé le plus convaincant par 57% des téléspectateurs, contre 41% pour M. Juppé.

En bon favori M. Fillon s'est employé à désamorcer les critiques, déroulant son programme et dénonçant à plusieurs reprises des "caricatures" chez son rival.

"Tu sais que j'ai toujours eu pour toi de l'amitié et de l'estime et je n'ai pas changé d'avis", avait démarré M. Juppé. Mais "on peut se poser des questions, c'est ce que j'ai fait quand tes positions ou propositions ne me paraissaient pas tout à fait claires, et j'ai été un peu surpris de la virulence de ta réponse". "Les Français qui nous regardent ont droit à la clarté et à la précision", a-t-il poursuivi.

Francois Fillon et Alain Juppe, à l'issue du débat télévisé de l'entre-deux-tour
Francois Fillon et Alain Juppe, à l'issue du débat télévisé de l'entre-deux-tours de la primaire de droite le 24 novembre 2016 à Paris ( POOL/AFP / Eric FEFERBERG )

"Ce débat ne doit pas être celui de la division", a répondu François Fillon, attaqué ces derniers jours par son rival sur l'IVG, des soutiens venus de l'extrême droite et son programme économique. "Ce deuxième tour, ce n'est pas un combat, c'est la présentation de projets de deux hommes qui appartiennent à la même famille politique et qui, je pense, ont la même éthique de l'action publique", a-t-il dit.

M. Juppé a pointé une "divergence" avec le député de Paris au sujet des baisses de remboursements de santé, pas "une bonne idée". "Caricature!" a rétorqué Fillon, expliquant toutefois que le système de santé devait être "désétatisé". Ils sont en revanche tombés d'accord sur l'augmentation du numérus clausus pour les médecins.

- 'Juppé ne veut pas vraiment changer les choses' -

Autre point de désaccord: le temps de travail dans la fonction publique. Alain Juppé veut le relever à 39 heures mais "pas de façon brutale". 39 heures payées 37 comme le souhaite M. Fillon, "ça ne se fera pas", "on ne peut pas demander à des fonctionnaires de travailler plus pour gagner moins".

Fillon-Juppé : dépenses publiques, travail, retraite
Fillon-Juppé : dépenses publiques, travail, retraite ( AFP / Paul DEFOSSEUX )

"Pas possible" non plus l'objectif de son rival de supprimer 500.000 postes de fonctionnaires, pour Alain Juppé, qui souhaite en supprimer 250.000.

"Alain Juppé ne veut pas vraiment changer les choses". "Je n'accepte pas que l'on dise à l'avance que c'est impossible", a répliqué M. Fillon qui présente "un projet qui rompt avec la pensée unique" et il s'est félicité d'avoir gagné "la bataille idéologique".

"Pourquoi je propose 500.000, c'est parce que j'augmente le temps de travail", a-t-il dit.

Les deux hommes sont revenus sur la question de l'IVG. "Le procès qui m'a été fait depuis quelques jours n'était pas correct". "Je n'ai fait aucun procès, j'ai juste posé une question", s'est défendu Alain Juppé, en disant avoir été de son côté, "depuis des mois et des mois, l'objet d'une campagne absolument ignominieuse" sans qu'aucun "lieutenant" de M. Fillon ne la condamne.

"Je n'ai rien à voir avec cette campagne" et "quand je me fais traiter d'homophobe tous les matins je ne t'ai pas entendu non plus prendre ma défense", a répliqué François Fillon.

"Le combat de rue que certains attendaient ou espéraient n'a pas eu lieu. François Fillon et Alain Juppé se sont affrontés à la loyale pratiquement de bout en bout", a commenté Patrice Chabanet dans Le Journal de la Haute-Marne.

Après l'énorme surprise du premier tour, les jeux semblent joués. M. Fillon l’emporterait dimanche avec 65% des voix contre 35% à Alain Juppé, selon Ifop-Fiducial.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M802641 il y a une semaine

    Faut pas se faire tant de bile quand-même ! Fillon continuera à chasser les fraudeurs fiscaux et à à protéger les plus pauvres - mais il faut que les bobos, la gauche caviar, les fonctionnaires, syndicats et élus arrêtent de profiter du système avec leur mille feuille et avantages exorbitants. Il faut changer de système pour mettre un qui est plus équitable et efficace - c'est bon, non ?.

  • gendrefr il y a une semaine

    fillon: le turc islamique, recours au 49-3 et ordonnances. un pieds aux intitutions et surtout au parlement.

  • rillouto il y a une semaine

    hier j'apprends dans le programme de fillon,que la reforme des foncs economisera 10Mds ,mouais, on en fait quoi des 85Mds d'evadés fiscaux qui ne contribue pas a aider la france ?? ..ils se retroussent les manches eux ? ah bein non ,pas besoin,ils ont trahi la france pour allez en suisse,en belgique ou je ne sais où encore ...

  • rillouto il y a une semaine

    " Il demande en somme à tout le monde de faire un effort " ...ah non mais ce qu'il faut pas lire parfois ... oui oui ,les efforts seront faits ENCORE par les plus faibles et la classe moyenne qui trime a mort,enfin ,si on peut encore appeler ça classe moyenne,il l'a dis,soyez pret a avoir des emplois précaires,une santé précaire .. la jungle quoi !!!

  • M802641 il y a une semaine

    Fillon a été de loin le plus convaincant des deux. Il demande en somme à tout le monde de faire un effort pour éviter le pire, sans beaucoup plus car payer ses aspirines et suppos ne va pas sauvé la Sécu. Arrivera-t-il à convaincre assez de français gavés d'état providence et donc peu enclins à se retrousser les manches - c'est une autre question.

  • schrett il y a une semaine

    Fillon a gagné la primaire, c'est une certitude. Néanmoins compte-tenu des propos anti juppéistes haineux et injustifiés, ce sera pour ma part tout sauf Fillon aux échéances à venir. Plus mou que le FN, il ne prendra pas leurs voix, et suite à son comportement lors des primaires les centristes et le reste de la droite ne voteront pas pour lui. Ce n'est pas un homme de rassemblement, il le sous entend lui même. Il lui faudra beaucoup plus de 1 600 000 électeurs pour gagner.

  • g.gigon il y a une semaine

    Aux armes citoyens

  • sarestal il y a une semaine

    Ils devraient plutôt mettre en œuvre un carnet de soins donnant droit à un certain nombre de consultations remboursées chez le médecin (bien entendu : sauf pour les ALD et les urgences avérées). Là, on est dans le grand n'importe quoi.Pauvre pays!

  • sarestal il y a une semaine

    Fillon : Il est ABSOLUMENT ANORMAL de payer des cotisations sécu ET de devoir payer la totalité des actes de soins qui ne sont pas relatifs à une urgence ou une ALD pendant qu'une faune de CM UISTES pourront aller chez le toubib autant qu'ils le souhaitent.J'ai subi 43% d'augmentation d’impôts en + sous hollande et je ne voterai jamais pour un impôt santé déguisé en + d'une tva à 22 %

  • M7163258 il y a une semaine

    M709 Si j'utilise vos méthodes: Vous me semblez être un Cégétiste de l'administration, musulman pour ne pas dire islamiste, cela vous va ?