Débat sur les effets bénéfiques de l'alcool

le
0
À faibles doses, le risque cardiaque diminue. Mais ce message est trompeur, car entendu comme une incitation à boire.

Une nouvelle étude sur les liens entre consommation d'alcool et risques sanitaires ne va pas manquer de relancer le débat, tant ce sujet est polémique dans un pays comme le nôtre, traditionnellement amateur de vin. Cet article publié mercredi dans le British Medical Journal (BMJ) conclut, en effet, que les consommateurs modérés d'alcool courent moins de risque d'être atteints d'une maladie cardio-vasculaire par rapport à ceux qui ne boivent pas du tout d'alcool. Selon les chercheurs canadiens de l'université de Calgary, l'équivalent d'un verre de vin quotidien pour une femme (soit 15 grammes d'alcool) et deux verres (30 grammes) pour un homme serait bon pour la santé et augmenterait même significativement le niveau de bon cholestérol, ce qui aurait un effet protecteur contre les maladies du c½ur. Dans le cadre de cette consommation modérée, la réduction des risques de mortalité d'origine cardiaque irait de 14 à 25 %. Mais, mettent en garde les auteurs de l'arti

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant